•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Boulevard du Pacifique, ICI Première.

Vers un nouveau découpage électoral en C.-B.

Publié le 12 mai 2021
Une carte des circonscriptions du Grand Vancouver.
Quarante-huit des 87 circonscriptions de la Colombie-Britannique se situent dans le Grand VancouverPHOTO : Offert par Elections BC

Jusqu'à six nouveaux députés pourraient siéger à l'Assemblée législative à l'issue des prochaines élections provinciales.

Une nouvelle loi du gouvernement de la Colombie-Britannique pourrait changer le visage de certaines circonscriptions pour les prochaines élections.

Le gouvernement néo démocrate de John Horgan veut retirer un amendement mis en place par le précédent gouvernement libéral en 2014 pour donner plus de liberté à la commission chargée de définir les limites des circonscriptions de la province.

Le gouvernement à toutes les deux élections doit instaurer une commission électorale qui doit regarder la carte électorale, explique Bryan Breguet, politologue et fondateur du blogue "Too close to call/Si la tendance se maintient".

Les libéraux avaient intégré une clause bizarre disant que trois régions ne pouvaient pas perdre de siège, peu importe la population, détaille le politologue. C’est la bonne décision.

La loi proposée par Victoria donne plus de liberté d’ajouter des comtés aux régions plus peuplées [...] dans la vallée du Fraser ou à Vancouver, indique Bryan Breguet.

« Les comtés du Nord continuent d’avoir une population beaucoup trop faible [...] maintenant ils pourraient perdre des sièges. »

—  Bryan Breguet, politologue et fondateur du blogue "Too close to call/Si la tendance se maintient".

De plus, cette nouvelle loi autorise la commission indépendante à créer jusqu’à six nouvelles circonscriptions au lieu de deux. Si on donnait la possibilité à la commission de rajouter que deux sièges, les régions du Nord allaient perdre des sièges, note le politologue. Ces nouvelles circonscriptions devraient toutes se trouver dans la région du Grand Vancouver.

« Il y a la question de la légitimité démocratique, si les gens n’habitent plus dans ces régions, c’est normal qu’elles soient moins représentées. »

—  Bryan Breguet, politologue et fondateur du blogue "Too close to call/Si la tendance se maintient".