•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Boulevard du Pacifique, ICI Première.

The Gig Is Up, portrait d’une société ubérisée

Publié le 12 mai 2021
une femme sur un vélo, un sac de livraison UBER EATS à l'arrière, un pantalon DELIVEROO
The Gig ISs Up dresse le portrait de l'industrie de l'économie à la demande.PHOTO : Offert par Shannon Walsh/The Gig Is Up

Le long-métrage documentaire The Gig Is Up, de la cinéaste Shannon Walsh, a été choisi pour ouvrir officiellement le Festival du film documentaire DOXA de Vancouver le 6 mai dernier.

Jusqu'au 16 mai prochain, vous pouvez regarder en ligne (Nouvelle fenêtre) ce film qui nous plonge dans l'univers de l'économie à la demande et dénonce de manière très humaine l'ubérisation de la société.

J’étais très intéressée par cette économie technologique, explique Shannon Walsh, réalisatrice du film et professeure en cinéma à l'Université de la Colombie-Britannique (UBC).

The Gig Is Up dresse le portrait d’une économie contrôlée par des plateformes virtuelles qui mettent en relation des travailleurs indépendants, des entreprises, et leurs clients, dans un système aux nombreux défauts. La cinéaste a voulu montrer qu’il y a beaucoup de travailleurs derrière ces algorithmes.

« On m’a proposé un film sur l’intelligence artificielle, mais [...] dans ma façon de faire des films c’est important de se focaliser sur des voix, des gens. »

—  Shannon Walsh, réalisatrice de The Gig Is Up, et professeure en cinéma à l'Université de la Colombie-Britannique (UBC)

Le film a été tourné juste avant la pandémie, dans plusieurs pays comme la France, les États-Unis ou la Chine. C’est toujours un peu difficile de tourner dans des pays différents, dans un contexte où c’est très simple de perdre son emploi à cause d’une mauvaise note, reconnaît Shannon Walsh.

L’histoire se concentre autour de plusieurs personnages forts, qui sont directement touchés par cette économie. J’aime beaucoup le cinéma-vérité, en restant avec des gens dans leur vie quotidienne, pour écouter leurs voix, souligne la réalisatrice.

« C’est important de ne pas perdre de vue les grands enjeux, c’est pour ça que j’ai trouvé des experts [...] qui expliquent cette économie de plateformes. »

—  Shannon Walsh, réalisatrice de The Gig Is Up, et professeure en cinéma à l'Université de la Colombie-Britannique (UBC)

Shannon Walsh espère que son film va sensibiliser les spectateurs aux dangers de cette économie. On est au début de la réflexion sur ce que serait un travail équitable, basé sur des tâches [...] il faudrait avoir des discussions au niveau mondial, conclut-elle.