•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Un passeport vaccinal décentralisé pour relancer l’économie?

Gros plan sur une main tenant un téléphone avec une application attestant que le porteur du certificat a été vacciné contre la COVID-19.
Pour retrouver une certaine normalité, certains pays ont recours au passeport vaccinal.PHOTO : Getty Images / Onfokus
Boulevard du Pacifique, ICI Première.
Boulevard du PacifiquePublié le 28 avril 2021

« Avec le passeport vaccinal volontaire, les commerces comme les restaurants pourraient ouvrir et exiger ou non à leurs consommateurs une preuve de vaccination. Cela assurerait une tranquillité d'esprit », estime Miguel Ouellette, directeur des opérations et économiste à l'Institut économique de Montréal.

L'idée d'un passeport vaccinal pour voyager à l'international fait progressivement consensus auprès des autorités sanitaires et des experts. Le gouvernement de Justin Trudeau étudie la question avec la communauté internationale.

Avec l’accélération de la campagne de vaccination, il faut penser à la reprise des activités. On doit se positionner sur la façon de retourner à la vie normale tout en respectant les règles sanitaires, ajoute Miguel Ouellette qui plaide pour un passeport non obligatoire et décentralisé.

Pour le secteur aérien et les voyages, le Canada pourrait demander une preuve de vaccination aux voyageurs qui entrent au pays. Et pour ceux qui sont vaccinés, on pourrait lever certaines mesures sanitaires comme la quarantaine à l’hôtel, évoque le directeur des opérations de l'Institut économique de Montréal.