•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Boulevard du Pacifique, ICI Première.

La Plastic Orchid Factory rêve moins, mais en orange

Publié le 10 avril 2021
une personne passe une orange à une autre.
Le spectacle Orange est proposé par la Plastic Orchid FactoryPHOTO : Reza Rezai

Fewer Dreams et Orange sont deux projets qui abordent les nouvelles réalités qu'impose la pandémie de COVID-19, comme l'explique la directrice artistique, conceptrice, et danseuse de Plastic Orchid Factory, Natalie Gnam.

La naissance du projet Fewer Dreams remonte à juin dernier, en pleine pandémie [alors qu’] on était en train de planifier la nouvelle saison à venir en septembre. Mais on était perdus, on ne savait pas quoi faire, on savait que notre milieu des arts vivants était complètement bouleversé, se remémore-t-elle.

Trouver une autre manière de communiquer avec la communauté a été l'élément déclencheur de la création de Fewer Dreams, disponible en version papier et numérique.

Quand on a fait la proposition aux artistes [...] le contenu qui nous est revenu était incroyable, s’exclame Natalie Gnam. La vingtaine d'artistes qui a accepté de collaborer au livret a couché sur papier leur réflexion sur le passé, et le temps perdu, mais aussi leur espoir pour le futur.

Quant à Orange, la pièce réunit un nouveau duo de danse créé par l'artiste de street dance Winnipégois, Less San Miguel et l'artiste de danse expérimentale locale Deanna Peters. L'événement est disponible sur en ligne le 9 avril à 19 h, et le 10 avril à 17 h.