•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Boulevard du Pacifique, ICI Première.
Boulevard du Pacifique, ICI Première.
Rattrapage du jeu. 8 avril 2021 : Murray Rankin, et de l'aide provinciale pour les restaurateurs

Une connectivité cellulaire bientôt possible partout sur la route des larmes

De la transmission cellulaire pour sécuriser la route des larmes

Publié le 9 avril 2021
Une camionnette circule sur la route 16 en direction ouest.
La route 16, surnommée la route des larmes, près de Prince George en Colombie-Britannique. PHOTO : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

« C'est une tragédie. Une quarantaine de personnes autochtones, surtout des jeunes femmes, ont disparu. C'est nécessaire de faire des réparations et de créer une connectivité cellulaire », indique Murray Rankin, ministre des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation.

D’ici deux ans, une dizaine de tours cellulaires seront installées le long de la route 16 entre Prince Rupert et Smithers. Baptisée la route des larmes, cette route a été le théâtre de nombreuses disparitions de jeunes femmes autochtones.

Un rapport publié en 2006 recommandait déjà l’installation d’un réseau cellulaire afin de sécuriser la zone. C’est vraiment triste que ça ait pris tant de temps. Ça coûte cher pour régler le problème. Je suis content qu’on s’attaque enfin au problème , souligne Murray Rankin.

Pour bâtir ces nouvelles infrastructures, Victoria et Ottawa ont annoncé un financement de 4,5 millions de dollars. Il y a un partenariat très productif entre le gouvernement du Canada, celui de la Colombie-Britannique et Rogers , ponctue le ministre.