•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Boulevard du Pacifique, ICI Première.

Vaccination : une charge de plus pour le personnel infirmier

Publié le 9 mars 2021
un homme en tenue de personnel d'hôpital.
Jérémy Siffert - NSAVPHOTO : Jérémy Siffert

« C'est sur la base du volontariat. C'est en plus du travail qu'on fait déjà », explique Jérémy Siffert, infirmier au service de soins intensifs de l'hôpital général de Vancouver.

À partir du 8 mars, les personnes de 90 ans et plus et les Autochtones de 65 ans et plus peuvent réserver leur vaccination en Colombie-Britannique. Certains d’entre eux seront vaccinés par des infirmiers.

On est surmenés. Ça fait un an que ça dure, tempère toutefois Jérémy Siffert, qui s’est pourtant lui-même porté volontaire pour participer à la campagne de vaccination.

Le Syndicat des infirmières et infirmiers de la Colombie-Britannique a tiré la sonnette d'alarme en disant que le personnel infirmier était déjà débordé avant que la campagne de vaccination ne commence.

C’est énorme le nombre de personnes qu’on forme, mais les gens sont tellement fatigués qu’ils partent ou changent de spécialité. C’est un métier très difficile et demandant, commente Jérémy Siffert.

Ainsi, l’infirmier encourage à la persévérance :Il faut qu’on continue à être sérieux. On ne sait pas encore si le vaccin est efficace contre les variants. Ce n’est pas fini, avise-t-il.