•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

À la recherche des racines historiques de la musique afro-américaine

Le dessin d'un homme tenant un violon à la main, unijambiste, un chapeau bicorne orné de plumes sur la tête.
Le musicien Billy Waters, sujet de l'inspiration de Tony Montague.PHOTO : Courtoisie Tony Montague
Boulevard du Pacifique, ICI Première.
Boulevard du PacifiquePublié le 10 février 2021

En préparation d'un livre sur un musicien noir du 19e siècle, le journaliste et ancien chroniqueur pour le magazine Georgia Straight Tony Montague s'est plongé dans l'origine de la musique afro-américaine, 100 ans avant les premiers enregistrements.

En visite à la bibliothèque nationale d’Irlande, il y a trois ans, Tony Montague a fait une découverte surprenante : Je parcourais de vieilles collections de musiques, quand je suis tombé sur une image d’un musicien noir, un violoniste, avec une jambe de bois, qui datait de 1820. Il portait une perruque blanche et un chapeau bicorne militaire, orné de plumes d’oiseaux colorées, décrit-il.

Il a voulu savoir qui était cet homme, et quelle était sa musique. Il fait ainsi la connaissance de Billy Waters, un marin américain qui s’est engagé dans la marine britannique vers la fin des guerres napoléoniennes, explique-t-il. Il a perdu sa jambe en tombant du grand mât de son vaisseau, ajoute-t-il.

De ce point de départ, Tony Montague a tenté de retracer la vie de Billy Waters, et ainsi retrouver les origines de la musique afro-américaine, bien avant les premiers enregistrements. J’ai fait de la recherche en ligne, j’ai consulté des gens, je suis même allé jusqu’à La Nouvelle-Orléans, note-t-il.

« La musique afro-américaine est venue du bassin des Caraïbes. »

—  Tony Montague, journaliste et ancien chroniqueur pour le magazine Georgia Straight

Ce récit, Tony Montague compte le coucher sur papier, sous forme d’un roman biographique. Je suis vers la fin de la recherche, mais il faut encore concevoir comment je vais raconter cette histoire, avoue-t-il. Car même si certains éléments biographiques sont documentés, il faut encore faire la part des choses entre les mythes et la réalité de la vie de Billy Waters, et des racines de la musique afro-américaine du 19e siècle.