•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les microplastiques se répandent jusque dans l’océan arctique

Publié le 14 janvier 2021
vue aérienne d'un bateau naviguant dans une mer de glace.
Les microplastiques sont présents partout en Arctique.PHOTO : Pêches et Océans Canada

« On s'attend à des impacts dans la chaîne alimentaire partout dans le monde », prévient Peter Ross, professeur adjoint au département de la Terre, de l'Océan et des Sciences atmosphériques de l'Université de la Colombie-Britannique (UBC).

L’Arctique est envahi par les fibres synthétiques.

C'est le constat de l’organisme Ocean Wise, basé à Vancouver, qui a conduit une grande étude à travers l’Arctique pour démontrer que ces microplastiques sont présents partout dans l'océan.

À bord de quatre navires de Pêches et Océans Canada, les équipes du Dr Peter Ross ont sillonné près de 20 000 km entre la Norvège, le pôle Nord, le Groenland et le Canada.

Leurs conclusions sont formelles : les microplastiques sont partout, même à plus d’un kilomètre de profondeur dans la mer de Beaufort. On a découvert des microplastiques dans 96 des 97 échantillons qu’on a sélectionnés, souligne Peter Ross.

« On a pu collectionner beaucoup d'échantillons à travers l’arctique, ça nous a donné la chance d’observer la pollution des microplastiques »

—  Peter Ross, professeur adjoint au département de la Terre, de l'Océan et des Sciences atmosphériques

Plus étonnants encore, ces microplastiques sont majoritairement composés de fibres synthétiques. 92 % de ces particules étaient représentés par des fibres [...] d’entre 11 et 14 micromètres, précise le chercheur.:

« L’Arctique représente un baromètre pour savoir ce qui se passe à l’échelle planétaire. »

—  Peter Ross, professeur adjoint au département de la Terre, de l'Océan et des Sciences atmosphériques

Pour Peter Ross, ces fibres sont d'origine domestique. Elles proviennent selon lui de l’océan atlantique, et donc indirectement de nos foyers.

« Les microplastiques peuvent représenter un danger structurel, en bloquant les intestins ou en nuisant au transit intestinal. »

—  Peter Ross, professeur adjoint au département de la Terre, de l'Océan et des Sciences atmosphériques