•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Boulevard du Pacifique, ICI Première.
Boulevard du Pacifique, ICI Première.
Rattrapage du mar. 17 nov. 2020 : le français en immersion, et le respect de mesures sanitaires

Pandémie  :  pourquoi les gens ne suivent plus les directives de santé?

Pourquoi les Britanno-colombiens ne suivent-ils plus les mesures sanitaires?

Publié le 18 novembre 2020
Un homme marche sous la pluie et porte un masque.
La forte augmentation des cas journaliers ces dernières semaines semble mettre en avant des failles dans le respect des mesures sanitaires.PHOTO : Radio-Canada / Ben Nelms

« Il y a beaucoup de déception et de frustration au sein de la population », note Kim Lavoie, professeure en médecine comportementale au département de psychologie de l'Université du Québec à Montréal (UQAM).

En attendant l’arrivée d’un traitement efficace contre la COVID-19 et d’un vaccin, la meilleure arme face à la pandémie reste le respect des mesures de confinement et de distanciation physique imposées par les gouvernements.

Mais depuis quelques semaines, on sent que la population n'entend plus, ou ne veut plus suivre certaines mesures, comme le démontrent les records quotidiens de nouveaux cas de contamination dans la province.

Pourquoi la population est-elle de moins en moins réceptive aux mesures sanitaires imposées par les gouvernements? Des chercheurs se sont penchés sur cette question depuis le début de la pandémie.

Kim Lavoie, professeure en médecine comportementale au département de psychologie de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), et titulaire de la Chaire de recherche canadienne en médecine comportementale, codirige l'étude internationale iCare sur l'impact des politiques de confinement et de mesures sanitaires.

Cette étude, présentée sous forme d’un sondage réunissant à ce jour plus de 70 000 personnes, analyse la perception des gens des consignes sanitaires, leurs préoccupations concernant la COVID-19, et leurs actions sur le terrain, explique Kim Lavoie.

« On veut comprendre ce qui motive les gens à respecter les consignes, pour aider les gouvernements à formuler leur politique et à transmettre le message. »

—  Kim Lavoie, professeure en médecine comportementale au département de psychologie de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), et titulaire de la Chaire de recherche canadienne en médecine comportementale

On observe une légère diminution de l’adhésion aux mesures sanitaires, explique la professeure en médecine comportementale. Selon son étude, entre les mois d’avril et de juin, le respect des mesures sanitaires (lavage des mains et distanciation physique) a chuté de 85 % à 55 % au Canada.

« Les gens ressentent parfois beaucoup de confusion, et le fait qu’il n’y ait pas de stratégie cohésive au pays, c’est difficile pour certaines personnes. »

—  Kim Lavoie, professeure en médecine comportementale au département de psychologie de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), et titulaire de la Chaire de recherche canadienne en médecine comportementale

Selon Kim Lavoie, le problème vient aussi des dissonances entre les autorités sanitaires et certains spécialistes de la santé publique. Il faut faire une distinction entre les consignes de santé publique et les politiques qui sont implémentées, prévient-elle.

La professeure en médecine comportementale souhaite tout de même rappeler que la plupart des Canadiens sont de bons élèves. La majorité des Canadiens respectent les mesures sanitaires, on a tendance à se préoccuper seulement des gens qui ne les respectent pas, conclut-elle.

« Le port de masque à l’intérieur est essentiel, et le fait de ne pas l’obliger, de mettre ça dans les mains des commerçants, c’est très difficile. »

—  Kim Lavoie, professeure en médecine comportementale au département de psychologie de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), et titulaire de la Chaire de recherche canadienne en médecine comportementale

Écoutez l'entrevue complète en cliquant sur le bouton de lecture situé en haut de cette page