•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Boulevard du Pacifique, ICI Première.

Un feu de forêt pour piéger le dendroctone de l’épinette

Publié le 3 novembre 2020
Vue rapprochée du dendoctrone du pin.
Le dendroctone de l'épinette est un cousin du dendoctrone du pin, un insecte parasite qui infeste les forêts de la Colombie-Britannique.PHOTO : Ward Strong/B.C. Ministry of Forests, Lands, and Natural Resource Operations

BC Wildfire déclenchera des feux contrôlés tout le mois de novembre à Prince George, pour lutter contre le dendroctone de l'épinette.

Si vous habitez du côté de Prince George, vous allez apercevoir de la fumée de feux de forêt dans le ciel, tout le long du mois de novembre. BC Wildfire va déclencher une série d'incendies contrôlés près de Prince George, plus précisément 10 km au nord-ouest du centre-ville, entre Otway Road et Foothills Boulevard pour piéger le dendroctone de l’épinette.

C’est le petit cousin du dendroctone du pin, explique Richard Hamelin, professeur en foresterie et en pathologie forestière à l'Université de Colombie-Britannique. Le dendroctone de l’épinette, qui a une biologie très similaire, attaque l’épinette seulement, et a quand même détruit un million d’hectares, ajoute-t-il.

Le dendroctone du pin a détruit, lui, entre 15 et 16 millions d’hectares de forêt en Colombie-Britannique, ce qui fait que les dégâts du dendroctone de l’épinette, bien qu’importants, sont moins connus.

« Avec l’été qu’on a eu, créer un feu pour détruire un insecte ça peut paraître bizarre, mais c’est une approche de gestion des insectes tout à fait appropriée. »

—  Richard Hamelin, professeur en foresterie et en pathologie forestière à l'Université de Colombie-Britannique.
Une forêt avec des arbres tués par le dendoctrone du pin, derrière un lac.

Le dendoctrone de l'épinette est responsable de la mort d'un million d'hectares d'arbres en Colombie-Britannique.

Radio-Canada / Wallis Snowdon

Pour piéger le dendroctone de l’épinette, les services forestiers ont fait tomber des épinettes saines, qui, une fois au sol, attirent les dendroctones, qui préfèrent les arbres morts, explique le professeur en foresterie. Les parasites de 800 mètres aux alentours sont ainsi attirés dans le piège. On a dix fois plus d’insectes dans un arbre mort coupé que dans un arbre debout, ajoute-t-il.

Le feu déclenché permet non seulement de se débarrasser de ces parasites, mais aussi de réduire le risque de feux de forêt l’année suivante. C’est la bonne saison pour faire des feux contrôlés, vu les températures, pour éviter d’importants feux de forêt la saison prochaine, souligne Richard Hamelin.

« Le dendroctone de l’épinette préfère les arbres morts, il est plus opportuniste, donc il est moins dangereux que le dendroctone du pin. »

—  Richard Hamelin, professeur en foresterie et en pathologie forestière à l'Université de Colombie-Britannique.