•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Boulevard du Pacifique, ICI Première.
Boulevard du Pacifique, ICI Première.
Rattrapage du mardi 25 août 2020

Rencontre avec la nouvelle directrice du CJFCB

Sophie Audet devient la nouvelle directrice générale du Conseil jeunesse francophone de la C.-B.

Publié le 26 août 2020
Sophie Audet, une jeune femme brune et souriante qui fait un discours sur scène.
Sophie Audet succède à Rémi Marien au poste de Directeur général Conseil jeunesse francophone de la C.-B.PHOTO : conseil jeunesse francophone de la colombie britannique

« J'ai très hâte d'entrer en fonction. Ça fait huit ans que je suis au Conseil jeunesse à travers différentes positions. Ce qu'on fait me passionne », partage Sophie Audet, nouvelle directrice générale du Conseil jeunesse francophone de la Colombie-Britannique. Sophie Audet va entrer en fonction à compter du 31 août.

Originaire du Québec, Sophie Audet est arrivée en Colombie-Britannique en 2009 en tant que guide en plein air dans la région de Powell River.

« Je suis arrivée pour le plein air, mais je suis restée pour la francophonie. »

—  Sophie Audet, nouvelle directrice générale du Conseil jeunesse francophone de la Colombie-Britannique

Après avoir démarré au Conseil jeunesse en tant que coordinatrice de projets, Sophie Audet est devenue directrice générale adjointe en 2018.

Année après année, on voit l’impact de nos programmes. Ça me donne envie d’aller plus loin et de donner encore plus de place aux jeunes. Je suis très fière d’être là, confie-t-elle.

Succédant à Rémi Marien, resté à la direction pendant 10 ans, Sophie Audet est pleine d’enthousiasme : J’ai beaucoup de projets en tête. Je vais rester là pour un moment, c’est certain.

Parmi les ambitions de la nouvelle directrice figure l’envie d’atteindre un plus large public.

On a la volonté d’aller toucher l’entièreté de la jeunesse, les jeunes de partout en province, autant francophone qu’en immersion avant d’ajouter : On veut que le français soit une langue sociale, que ce soit une langue communautaire pour socialiser et s’amuser en français.