•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

L'impact de la pandémie sur l'aquarium de Vancouver

Boulevard du Pacifique, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 16 avril 2020

L'impact de la pandémie sur l'aquarium de Vancouver

L’Aquarium de Vancouver au bord de la faillite

L'Aquarium de Vancouver vu de l'extérieur.
La pandemie de covid-19 force l'Aquarium de Vancouver à fermer ses portes au public.PHOTO : Aquarium de Vancouver
Boulevard du Pacifique, ICI Première.
Boulevard du PacifiquePublié le 17 avril 2020

« On est rendu à un point où on perd 1,2 millions de dollars par mois, et ce après avoir mis à la porte 343 employés. Il nous faut quand même sauvegarder et nourrir tous nos poissons et mammifères marins », déplore Peter Ross, vice-président recherche d'Ocean Wise, qui administre l'Aquarium de Vancouver. Depuis sa fermeture au public en mars dernier, à cause de la pandémie de la COVID-19, l'Aquarium essuie de terribles pertes financières qui risquent de l'obliger à fermer définitivement ses portes.

L’entretien de l’Aquarium de Vancouver coûte en effet très cher. Une seule loutre de mer mange pour une valeur de 35 000 dollars par année, informe Peter Ross, on a 8 loutres qui mangent 30% de leur poids par jour. Il faut rajouter à cela les pompes et la qualité de l’eau, les soins vétérinaires et le personnel nécessaire pour entretenir les aquariums et toutes les espèces de poissons et mammifères marins.

Depuis sa création en 1956, l’Aquarium de Vancouver est une organisation à but non lucratif, indépendante du gouvernement. Mais devant l’ampleur de la crise, Ocean Wise a dû se résoudre à demander de l’aide. On a perdu 85% de nos sources de financements, nous demandons au gouvernement fédéral et au gouvernement provincial un appui d’urgence, annonce Peter Ross.

« On fait tout ce qu’on peut pour éviter l’éventualité d’une fermeture permanente. Sans soutien nous ferons faillite d’ici le mois de juin. »

— Une citation de  Peter Ross, vice-président recherche d'Ocean Wise, qui administre l'Aquarium de Vancouver, et directeur de la Coastal Ocean Research Institute (CORI).

D’autre part, Ocean Wise se servait des revenus de l’Aquarium pour financer des projets de recherche, de conservation, et de sauvetage des espèces marines, comme les épaulards ou les bélugas. Nous avons une formule unique, et si nous perdons l’Aquarium, on risque de perdre beaucoup plus encore, prévient Peter Ross.

En dernier recours, l’Aquarium de Vancouver a lancé, le 15 avril dernier, un appel aux dons du public. On ne veut pas dépendre d’un public déjà épuisé financièrement, estime Peter Ross, mais on a lancé un appel hier soir, et le public nous a déjà soutenu à hauteur de 102 000 dollars, poursuit-il. Il reste encore de l’espoir pour éviter la faillite de l’Aquarium, mais rien n’est encore garanti.