•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La place des soins de santé privé au Canada

Boulevard du Pacifique, ICI Première.
Rattrapage du lundi 18 novembre 2019

La place des soins de santé privé au Canada

Vers un système de santé à deux vitesses au Canada?

Des manifestants se rassemblemt devant la Cour suprême de la Colombie-Britannique pour protester contre le possible changement du système de santé public.
Début des plaidoiries finales à la Cour suprême de la C.-B. dans le procès entre le Dr Brian May et le gouvernement de la province.PHOTO : Timothé Matte-Bergeron
Boulevard du Pacifique, ICI Première.
Boulevard du PacifiquePublié le 19 novembre 2019

Le procès qui oppose le Docteur Brian Day au gouvernement de la Colombie-Britannique entre aujourd'hui dans sa phase de plaidoiries finales. « Je m'attends vraiment à ce que ce dossier-là se rende jusqu'à la Cour suprême du Canada » estime Mélanie Benard, directrice nationale des politiques et de la défense des droits à la Coalition canadienne de la santé.

En Colombie-Britannique les médecins ont le droit de se soustraire au système public pour uniquement travailler pour des cliniques privées, explique Mélanie Benard. Le Dr Brian Day veut donner la possibilité aux Canadiens de se faire soigner par le biais de cliniques et assurances privées. Selon lui, cela réduirait le temps d'attente dans les hôpitaux publics. Mais le Gouvernement canadien ne voit aucun fondement à ses dires, l’accusant de vouloir simplement s’enrichir et pousser à la création d’un système de santé favorisant les plus fortunés, comme c’est le cas aux États-Unis.

« Il y a beaucoup de preuves qui démontrent que les cliniques privées ne réduisent pas les temps d'attentes, car il y a qu'un nombre fixe de médecins dans le système de santé »

—  Mélanie Benard, directrice nationale des politiques et de la défense des droits à la Coalition canadienne de la santé


La Cour suprême de la Colombie-Britannique entrera en délibération le 6 décembre prochain avant de donner son verdict. Même si le Dr Brian Day n’obtient pas gain de cause, il pourrait faire appel à la Cour suprême du Canada.


En complément :

Coalition canadienne de la santé (Nouvelle fenêtre)

Procès du Dr Day sur le secteur privé de la santé : 5 choses à savoir