•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les préparatifs à la pêche vont bon train sur la Côte-Nord

Boréale 138, ICI Première.
Rattrapage du lundi 15 février 2021

Les préparatifs à la pêche vont bon train sur la Côte-Nord

Les préparatifs pour la saison de pêche vont bon train sur la Côte-Nord

Bateau de pêche prêt à partir pour la mer.
Bateau de pêche prêt à partir pour la mer. PHOTO : O’Gleman Média / Maude Chauvin
Boréale 138, ICI Première.
Boréale 138Publié le 15 février 2021

Les pêcheurs de crabe se disent davantage prêts à faire face aux complications liées à la crise sanitaire pour la saison à venir.

Le directeur général de l'Office des pêcheurs de crabe de la zone 16, Jean-René Boucher met la table pour ce qui est à prévoir pour la saison qui arrive.

C'est certain qu'on va le re-vivre cette année, donc le printemps passé était une première pour nous. On a été pris de court par cette situation-là. On a eu des délais pour l'ouverture de la saison de pêche parce qu'il y avait beaucoup d'insécurité dans les communautés côtières. On ne voulait pas transmettre ce virus-là avec les bateaux qui pourraient aller d'un port de pêche à l'autre avec les observateurs en mer aussi par exemple qui auraient pu être des vecteurs de transmission. Là au moins on est en terrain un peu plus connu.

Quoique l'effet de surprise de la pandémie se soit estompé, les pêcheurs doivent toutefois naviguer avec l'incertitude climatique qui les guette.

Soumis aux conditions météorologiques, ils espèrent que les imprévus climatiques se feront rares dans les prochains mois. Selon Jean-René Boucher, les changements climatiques apportent leur propre lot de précarité pour les pêcheurs québécois.

Ben c'est certain qu'on est dépendant des conditions climatiques et des conditons de glace. Si la température et les vents ne nous permettent pas d'aller naviguer parce qu'il ne fait pas assez beau ou que c'est trop dangereux, ou que l'état des glaces... les glaces sont trop denses, ce qui ne permet pas de naviguer en toute sécurité, c'est certain que ça peut retarder la mise à l'eau.

Pour écouter l'entrevue intégrale avec Jean-René Boucher et le pêcheur Paolo Gionet, cliquez en haut de la page.