•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Les défis de Longue-Rive en matière d'érosion

Longue-Rive
Longue-RivePHOTO : Radio-Canada
Publié le 8 décembre 2020

Alors qu'une grande partie de son territoire est menacé par l'érosion des berges, la municipalité de Longue-RIve, en Haute-Côte-Nord, a pris ses précautions.

Selon le maire, Donald Perron, une douzaine de terrains d'un développement domiciliaire ont été réservés par la municipalité, afin d'y déménager des résidences qui pourraient être menacées par l'érosion, dans les années à venir.

Donald Perron estime que les changements climatiques rendent les côtes du village de plus en plus vulnérables aux grandes marées d'automne.

Le sol était gelé à l'époque. Donc ça faisait aucun dommage. L'eau montait, ça rentrait dans les terres, mais ça brisait pas. Mais là, présentement, avec le réchauffement planétaire, les berges, elles gèlent pas ! Donc quand il y a des grandes marées, ça gruge, ça s'effrite, c'est pas gelé. La protection naturelle qu'il y avait, on l'a plus.

Le maire affirme cependant que ce risque accru d'érosion ne diminue pas l'attrait pour les terrains résidentiels situés en bord de mer, dans sa municipalité.

Des digues de protection ont été réalisées sur les berges de Longue-Rive, en collaboration avec le comité Comité ZIP Côte-Nord du Golfe, rappelle Donald Perron.

Celui-ci indique toutefois que l'entretien de ce type d'ouvrage coûte cher et que les moyens financiers de la petite municipalité sont limités.

Pour écouter l'intégrale de l'entrevue, cliquez en haut de la page.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser