•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Innuvelle devient La voix des Premières Nations et élargit son offre

Bonjour la côte, ICI Première.
Audio fil du lundi 16 juillet 2018

Innuvelle devient La voix des Premières Nations et élargit son offre

Innuvelle sur le web

Le journal La voix des Premières Nations sur le web
Le journal La voix des Premières Nations sur le webPHOTO : David-Alexandre Vincent
Bonjour la côte, ICI Première.
Bonjour la CôtePublié le 16 juillet 2018

Le journal Innuvelle devient « La voix des Premières Nations » et une version Internet est ajoutée à l'édition papier.

Le journal Innuvelle existe depuis 20 ans et il est distribué dans 23 communautés autochtones réparties sur l’ensemble du territoire du Québec.

On rejoint la plupart des communautés qui sont francophones, on couvre vraiment l’actualité des Premières Nations, surtout au niveau de ce qui se passe localement dans les communautés, souvent les sujets qui sont plus oubliés par les grands médias, mais aussi les grands enjeux nationaux avec un angle de traitement qui est plus adapté aux Premières Nations, note David-Alexandre Vincent, éditeur et rédacteur en chef par intérim en entrevue à l’émission Bonjour la Côte.

Un nouveau nom plus inclusif

« Innuvelle, ça concernait les Innus. Maintenant notre nouveau nom se veut un peu plus inclusif et également la Voix, c’est relié au virage numérique parce que l’on souhaite que les lecteurs dans les communautés participent à leur journal. On souhaite leur donner la voix. »

— Une citation de  David-Alexandre Vincent, éditeur et rédacteur en chef par intérim

David-Alexandre Vincent, éditeur et rédacteur en chef par intérim de La voix des Premières Nations.

Gracieuseté David-Alexandre Vincent

Accès aux archives

Les archives des dernières années de l’ancien journal Innuvelle seront graduellement accessibles sur le nouveau site Internet, promet David-Alexandre Vincent.

L'édition papier du journal continuera d'être publiée et distribuée.

Gracieuseté David-Alexandre Vincent

Une salle de presse qui s’élargit

La salle de presse du journal demeure à Uashat, mais elle disposera désormais d’autres journalistes ailleurs.

On est présentement en train de monter un réseau de journalistes pigistes, indique David-Alexandre Vincent. Ce que l’on souhaite faire, c’est d’avoir un journaliste pigiste dans chaque communauté et chaque mois ce journaliste-là pourrait parler dans le journal de ce qui touche sa communauté. On fait un appel à tous, aux Autochtones qui souhaiteraient écrire dans le journal de nous contacter.

L’horoscope une valeur sûre

Le très populaire horoscope d’Innustradamus sera toujours accessible aux lecteurs de la version papier et maintenant aussi sur le web.

« Ça fait toujours bien jaser notre horoscope! »

— Une citation de  David-Alexandre Vincent, éditeur et rédacteur en chef par intérim

Médias sociaux

Le journal La voix des Premières Nations se décline aussi désormais sur les médias sociaux tels Twitter et Facebook.