•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

DPJ - Les ex-jeunes placés pris au dépourvu à leur majorité

Bonjour la côte, ICI Première.
Rattrapage du lundi 9 mai 2022

DPJ - Les ex-jeunes placés pris au dépourvu à leur majorité

DPJ - Les ex-jeunes placés pris au dépourvu à leur majorité

Une jeune femme fait la vaisselle, dos à la caméra, dans une cuisine.
Le programme de la Direction de la protection de la jeunesse, qui prépare les jeunes à quitter le système lorsqu’ils atteignent 18 ans, ne parvient pas à les protéger suffisamment contre l’itinérance ou le décrochage scolaire. PHOTO : Radio-Canada
Bonjour la côte, ICI Première.
Bonjour la CôtePublié le 9 mai 2022

Le programme de la Direction de la protection de la jeunesse, qui prépare les jeunes à quitter le système, lorsqu'ils atteignent 18 ans, ne parvient pas à les protéger suffisamment contre l'itinérance ou le décrochage scolaire. C'est la conclusion d'un rapport de recherche de la Chaire de recherche sur l'évaluation des actions publiques à l'égard des jeunes et des populations vulnérables (CREVAJ) de l'École Nationale d'Administration Publique (ENAP). L'équipe s'est intéressée à la trajectoire de vie d'un peu plus de 300 jeunes qui ont bénéficié du Programme qualification jeunesse (PQJ): 15 % des jeunes ayant bénéficié du PQJ n'étaient ni au travail ni aux études. C'est un taux deux fois plus élevé que chez les jeunes n'ayant pas reçu le soutien offert par le programme. Comment mieux outiller les ex-placés en DPJ? Martin Goyette est professeur à l'École nationale d'Administration Publique (ENAP) et directeur du Partenariat sur le devenir des jeunes placés.