•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bon pied bonne heure ICI Première.
Bon pied bonne heure ICI Première.
Rattrapage du mardi 8 juin 2021

Là où il n’y a ni début ni fin :  entrevue avec Laurie Girard

Une première exposition solo pour Laurie Girard à la Vieille Usine de L’Anse-à-Beaufils

Publié le 8 juin 2021
Une image numérique.
L'exposition Là où il n'y a ni début ni fin présente une série d'estampes numériques qui s'inspirent de la nature, présente une série d'estampes numériques qui s'inspirent de la nature,PHOTO : Laurie Girard

L'exposition Là où il n'y a ni début ni fin présente une série d'estampes numériques qui s'inspirent de la nature, particulièrement de l'environnement de Grande-Rivière, où vit Laurie Girard depuis un an. L'artiste visuelle originaire de Chicoutimi réalise ses dessins à l'ordinateur pour ensuite les imprimer et y ajouter des détails au crayon. Un procédé simple, mais qui représente tout un défi pour Laurie Girard, habituée à la sécurité du numérique où il est toujours possible d'effacer et de recommencer. L'exposition, présentée dans le cadre du programme PREMIÈRE du Centre d'artistes Vaste et Vague, est accessible jusqu'au 18 juillet.