•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bon pied bonne heure ICI Première.
Bon pied bonne heure ICI Première.
Rattrapage du lundi 12 avril 2021

Entretien avec Delphis Bélanger

Le Matanais Delphis Bélanger reçoit la Médaille de l’Assemblée nationale

Publié le 12 avril 2021
Le Matanais Delphis Bélanger lors de la remise de la Médaille de l'Assemblée nationale en avril 2021.
Le Matanais Delphis Bélanger lors de la remise de la Médaille de l'Assemblée nationale en avril 2021. PHOTO : Image : Caroline Vukovic

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, a remis vendredi la médaille de l'Assemblée nationale au Matanais Delphis Bélanger. Il a reçu le prix à l'occasion d'une cérémonie intime, entouré de quelques proches, pour sa grande contribution à l'art. Isabelle Lévesque était sur place pour en parler avec le récipiendaire.

La reconnaissance qui m’est apportée, c’est émouvant à ce moment de ma vie. Mais j’ai envie de dire... ce qui me fait encore plus plaisir, c’est de voir des choses que j’ai initiées qui vont durer, raconte celui qui est né à Amqui en août 1941.

« J'ai le sentiment qu’il y a quelque chose derrière moi qui va continuer à vivre. »

—  Delphis Bélanger, Matanais

Delphis Bélanger, 79 ans, a reçu cet hommage avec beaucoup d’émotion. On se dit qu’on a quand même servi à quelque chose, c’est important. Il faut arriver maintenant puis dire qu’est ce que j’ai fait, qu’est ce que je laisse derrière moi.

Affaibli par un cancer, Delphis Bélanger a accepté de nous accorder une entrevue exclusive. Écoutez l'intégralité de son entrevue avec Isabelle Lévesque.

Cette Médaille de l'Assemblée nationale a été remise à Delphis Bélanger pour sa contribution à l'art.

Cette Médaille de l'Assemblée nationale a été remise à Delphis Bélanger pour sa contribution à l'art.

Caroline Vukovic

Des contributions importantes de Delphis Bélanger

Après des études à l'École des Beaux-Arts de Québec, l’appel de la mer se fait sentir et il s’installe à Matane en 1971. À titre d'enseignant en arts au Cégep de Matane, il a notamment contribué à la création du département de photographie, de la salle de spectacle Le Barachois et du Complexe culturel Joseph-Rouleau, avec sa bibliothèque et ses salles d'exposition.

Delphis Bélanger croit qu’il a contribué à l’éveil des Matanais à l’art. Je regarde les programmes auxquels j’ai contribué, le domaine des arts, qui sont la vie du cégep actuellement, dit-il. Ces programmes attirent toujours autant d’étudiants malgré la baisse de la clientèle locale.

Delphis Bélanger a également contribué à la construction et au développement de la Marina de Matane. Si j’ai voulu avoir une marina, c’est parce que je suis maniaque des bateaux!, raconte le Matanais, qui voulait intervenir dans un domaine où il avait des compétences.

« Je commence d’abord par les choses qui me passionnent, puis j’accepte mal de ne pas savoir dans un domaine qui m’intéresse. Alors je commence à fouiller, j'achète des livres… c’est pour ça que ça prenait une bonne bibliothèque pour Matane aussi! »

—  Delphis Bélanger, Matanais

Delphis Bélanger a construit lui-même plusieurs bateaux, dont le Knorr. C'est le bateau, à bord duquel il s'était rendu à Gaspé en 1984, à l'occasion des 450 ans de l'arrivée de Jacques Cartier en Amérique. Habillé en viking, il voulait rappeler que leur passage en Amérique avait précédé celui de Cartier.

On retrouve ses œuvres à différents endroits sur le territoire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie, soit au Parc des Îles de Matane, au poste de la Sûreté du Québec d’Amqui, au CLSC de Grande-Vallée et à l’hôpital de Maria.