•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Entrevue avec la photographe Johanne Moya

Bon pied bonne heure ICI Première.
Rattrapage du mercredi 21 octobre 2020

Entrevue avec la photographe Johanne Moya

La Nomade Photographie expose à Douglastown

Photo tirée de l'exposition Osons être vulnérable
Photo tirée de l'exposition Osons être vulnérable PHOTO : Photographe : Johanna Moya (La Nomade Photographie)
Bon pied bonne heure ICI Première.
Bon pied, bonne heure!Publié le 21 octobre 2020

Johanna Moya, résidente de Sainte-Thérèse-de-Gaspé et photographe derrière La Nomade Photographie (Nouvelle fenêtre), présente à compter de demain au Dougtown Café l'exposition Osons être vulnérable, une série de photographies écoféministes qui célèbre le corps nu et le visage au naturel de la femme, loin des artifices exigés par une époque dominée par le paraître plutôt que l'être. Marie-Claude Tremblay en discute avec elle.