•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Les formations rocheuses du paysage gaspésien : l’ère de glace

Vue sur le sommet avec des pierres. Un décor arctique. En arrière-plan : les montagnes du parc de la Gaspésie
La calotte gaspésienne a eu peu d'impact sur l'érosion du mont Jacques-Cartier. En revanche, les multiples glaciations l'ont modelée. PHOTO : Myriane Houde Poirier
Publié le 30 janvier 2020

Le passage des glaces a considérablement modelé le paysage gaspésien. Il y a 24 000 ans, l'immense glacier inlandis Laurentidien recouvrait l'ensemble du Québec sauf... la Gaspésie! Elle était déjà enfouie sous son propre glacier, appelé la calotte gaspésienne, explique la géographe Myriane Houde Poirier. Elle signe un texte sur le sujet dans la dernière édition du Magazine Gaspésie.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser