•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bon pied bonne heure ICI Première.
Bon pied bonne heure ICI Première.
Rattrapage du jeudi 19 décembre 2019

Discussion avec le journaliste Bruno Lelièvre

Gel de taxes pour les résidents de Percé

Publié le 19 décembre 2019
Les membres du conseil municipal lors de l'adoption du budget 2020, le 18 décembre 2018.
La Ville de Percé a adopté mercredi soir son budget 2020.PHOTO : Radio-Canada / Bruno Lelièvre

Les contribuables de la Ville de Percé ne verront pas leurs taxes municipales augmenter dans la prochaine année. Toutefois les propriétaires d'immeubles non résidentiels se voient imposer une augmentation de 2 %. C'est ce qui ressort du budget 2020 de la Municipalité, qui s'élève à 7 085 000 dollars.

La Ville de Percé a donc adopté mercredi soir un budget plus élevé qu'en 2019, de 500 000 $.

L'augmentation substantielle de la péréquation, qui passe de 256 000 à 546 000 dollars, explique en partie la marge de manœuvre qui permet à la Ville d'offrir un répit à ses citoyens, selon la mairesse, Cathy Poirier.

« On a une augmentation de péréquation de 290 000 cette année. L'an passé on avait une diminution de 196 000, cette année elle est récupérée à 290 000 de plus donc on est vraiment contents. »

—  Cathy Poirier, mairesse de Percé

C'est un calcul qui est très, très compliqué et fastidieux. La péréquation se calcule au niveau de la richesse foncière, donc quand il y a une augmentation de la richesse foncière en général on va voir une diminution de la péréquation. Inversement, quand il y a une réduction de la richesse foncière, on va voir une augmentation de la péréquation, précise-t-elle.

Cathy Poirier explique que l'augmentation du montant provenant d’une entente entre Transports Québec et la Municipalité pour l'entretien de certains tronçons de route qui relèvent du Ministère, contribue également à cette situation. En 2020, ce montant passera de 457 000 à 632 000 dollars.

Notre contrat aurait dû venir à échéance en 2020, toutefois on a demandé de briser le contrat au printemps 2019 pour renégocier ce montant-là. Les hivers sont de plus en plus rigoureux, le 457 000 était très, très limite, donc on a eu une belle ouverture avec le MTQ pour renégocier ce contrat-là. Ça donne une belle bouffée d'air, souligne la mairesse.

Parmi les investissements prévus en 2020, la Ville de Percé a réservé un montant de 30 000 $ pour des travaux dans le secteur de Coin-du-Banc.

Coin-du-Banc a été victime de la tempête en 2016 et malheureusement depuis, pas beaucoup d'amélioration. Donc il faut venir nettoyer ça, on voit les morceaux de bois qui sont brisés, le pavage est brisé également. Cette année, c'est au plan, assure Mme Poirier.

La Municipalité a également réservé des montants pour acquérir de nouveaux équipements, notamment des véhicules.

On tente tranquillement de renouveler la flotte de camions de la Ville de Percé, pour certains assez vieillissants, indique Mme Poirier.

La Ville prévoit aussi mener des travaux d'aqueduc sur la rue à Bonfils, créer une zone industrielle, aménager un stationnement ainsi que le nouveau parc de la Rivière-aux-Émeraudes, et embaucher un avocat à temps plein.