•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bon pied bonne heure ICI Première.

Ligue de Lego FIRST : prix de la persévérance pour des Matanais

Publié le 4 mars 2019
Jeunes autour d'une table pour faire fonctionner leur robot.
Les Matanais en action à Montréal. Les bleus représentaient l'école Saint-Victor de Petit-Matane et les orange, l'école Victor-Côté. Chaque équipe avait son robot et son projet propre.PHOTO : collaboration Michèle Ouellet

Deux équipes de Matane, de l'école Saint-Victor et de l'école Victor-Côté, ont représenté la Matanie, à la compétition amicale de la Ligue de Lego FIRST (For Inspiration and Recognition of Science and Technology), tenue en fin de semaine à Montréal. L'équipe de l'école Victor-Côté a remporté le prix spécial de la persévérance.

Cette compétition organisée en collaboration avec la NASA. La délégation matanaise n’a pas remporté la compétition, ce qui lui aurait valu une participation à la finale nationale qui aura lieu à Détroit, aux États-Unis, mais elle est fière du prix de la persévérance.

À l’origine, les équipes avaient fabriqué un robot en blocs LEGO. Sur une surface parsemée d’obstacles, les concepteurs devaient lui faire accomplir un maximum de tâches en deux minutes pour accumuler des points.

Le robot de l'équipe Victik de Matane.

Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Leur robot création leur avait permis de remporter la finale locale qui réunissait 300 jeunes du primaire de la Matanie et de Rimouski, en février. C’est à ce moment qu’ils ont remporté l'invitation pour participer à la compétition de Montréal.

Parmi les participants, Malie Gauthier, Lucie Claveau et Édouard Côté gardent un excellent souvenir de leur expérience.

« C’était vraiment une belle expérience! L’ambiance était incroyable!  »

—  Malie Gauthier, participante

Y’avait plein de gens. On se parlait entre équipes, on allait voir les autres, se réjouit-elle.

Philippe Fortin mentionne que 36 équipes de partout au Québec participaient à la compétition.

Une partie de la délégation matanaise photographiée « en orbite »

collaboration Michèle Ouellet

En parallèle, les jeunes ont eu à relever un autre défi sur le thème de l'espace. Ils devaient trouver une solution à un problème vécu par les astronautes isolés dans une navette spatiale. Chaque équipe devait faire ses recherches, inventer une solution et la présenter aux juges, précise Lucie Claveau.

Édouard Côté mentionne qu’il y avait trois présentations à faire devant les juges. Il fallait présenter les valeurs fondamentales de l’équipe (comme l’inclusion, la coopération, le respect, le plaisir, le droit de parole, etc.). Il fallait aussi présenter le robot, rappelle-t-il, expliquer comment on l’a construit et comment il se démarquait.

On aperçoit le robot créé par les Matanais.

collaboration Michèle Ouellet

Les élèves ont aussi présenté leur projet de recherche sur le thème de l’espace.

Les jeunes ont une source d’inspiration sur place avec la présence de l’équipe Supertronix, composée d’élèves du secondaire et du Cégep de Matane. L’équipe participe depuis quelques années à la compétition de robotique nationale For Inspiration and Recognition of Science and Technology.

En 2016, où les Supertronix en étaient à leur première participation, l’équipe s’était rendue en finale à Montréal et jusqu’au championnat mondial à Saint-Louis au Missouri où elle a fini à la 31e position.