•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bienvenue en 2067, ICI Première.
Bienvenue en 2067, ICI Première.
Bienvenue en 2067

Audio fil du 29 juillet - La santé

Résumé

  • 17 heures 7 minutes

    Ouverture de l'émission avec Jean-René Dufort et toute l'équipe

  • 17 heures 9 minutes

    Entrevue avec le Dr Judes Poirier, spécialiste du vieillissement

    Illustration représentant trois aînés en 2067.

    Des aînés en meilleure santé, malgré les dégâts de l’alzheimer

    L'augmentation de l'espérance de vie de 2017 à 2067 s'est accompagnée d'une amélioration de la condition des aînés par la réduction des « fameuses maladies du vieillissement », explique le généticien et neurochimiste Judes Poirier. Toutefois, certains ennemis mettent encore en péril la santé des retraités, en particulier la maladie d'Alzheimer.
  • 17 heures 18 minutes

    Archive : L'Homme devant la science, 24 avril 1963

  • 17 heures 19 minutes

    Système de santé du futur : Barbara-Judith Caron rencontre Damien Contandriopoulos

    Illustration montrant la file dans une urgence d'hôpital. Un homme bien habillé paye le médecin pour aller plus vite.

    Urgences inégalitaires dans un système de santé totalement privatisé

    Il y a 50 ans, Damien Contandriopoulos, chercheur à l'Institut de recherche en santé publique de l'Université de Montréal (UdeM), prédisait la mort de la carte d'assurance maladie. Il déclarait à l'époque que le système public de santé pourrait bien n'être qu'une « exception de l'histoire », à moins que « collectivement, on se réveille et on change de trajectoire ».
  • 17 heures 26 minutes

    Blessure : Fiction 67 avec Olivier Morin et Guillaume Tremblay

  • 17 heures 30 minutes

    Les manchettes du futur avec Frédéric Bouchard

  • 17 heures 39 minutes

    Archive : Le Sel de la semaine, 1er avril 1968

  • 17 heures 40 minutes

    La bio-impression : Entrevue avec Céline Lafontaine, professeur de sociologie

    La bio-impression

    Les promesses grandioses, mais non remplies, de la bio-impression

    Ceux qui espéraient, il y a 50 ans, qu'ils pourraient s'imprimer un estomac ou un cœur tout neuf et remplacer les parties défectueuses de leur corps sont aujourd'hui déçus. « Vers 2020, on était dans [...] l'économie de la promesse, estime la sociologue Céline Lafontaine. Rapidement, les chercheurs ont constaté que recréer un organe humain, ça n'avait aucun sens d'un point de vue technique. »
  • 17 heures 47 minutes

    Archive : Le Sel de la semaine, 1er avril 1968

  • 17 heures 49 minutes

    Programmer le vivant : Chronique de Marianne Desautels-Marissal