•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bien entendu, ICI Première.
Bien entendu, ICI Première.
Rattrapage du 18 juin 2021 : Paternité, traitement contre la COVID-19 et plateau culturel

Cinéma avec Georges Privet et Helen Faradji : Censor, de Prano Bailey-Bond

Censor : un film singulier qui ne tient pas sa promesse

Publié le 18 juin 2021
L'actrice jette un regard de dos, dans un couloir sombre.
Niamh Algar dans « Censor »PHOTO : Maria Lax/Magnet Releasing

Helen Faradji et Georges Privet ont vu Censor, de la Britannique Prano Bailey-Bond. Ce film d'horreur porte justement sur la censure des films d'horreur dans les années 1980 au Royaume-Uni. Helen Faradji souligne que la réalisatrice fait partie d'une nouvelle mouvance de jeunes qui se réapproprient le cinéma d'horreur. Si le duo de critiques a trouvé la première partie du film jouissive et prometteuse, le reste n'était en revanche pas aussi efficace à ses yeux.

« Si vous aimez le genre du cinéma d’horreur, vous allez vraiment tripper. »

—  Georges Privet