•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bien entendu, ICI Première.
Bien entendu, ICI Première.
Rattrapage du 11 juin 2021 : Gestes écologiques, Suisse et plateau culturel

Cinéma avec Georges Privet et Helen Faradji : Pinocchio de Matteo Garrone

Pinocchio, de Matteo Garrone : un beau film qui ne décolle jamais

Publié le 11 juin 2021
Roberto Benigni incarne Geppetto qui montre un objet à sa création de bois Pinocchio.
Affiche du film « Pinocchio », avec Roberto Benigni PHOTO : Le Pacte

« C'est bien beau, mais ce n'est pas très intéressant. [...] [Matteo Garrone] est tellement obsédé par l'illustration de l'histoire qu'il oublie de nous la raconter », observe Georges Privet à propos de l'adaptation du conte Pinocchio par le réalisateur italien Matteo Garrone. Helen Faradji est d'accord que la recherche esthétique du film l'emporte sur le récit. « Si on aime les films-tableaux et la beauté du monde, pourquoi pas? » suggère-t-elle. Les deux critiques trouvent néanmoins des points positifs au film, qui met en vedette Roberto Benigni.