•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La déesse des mouches à feu : Entrevue avec Anaïs Barbeau-Lavalette

Bien entendu, ICI Première.
Rattrapage du 10 juin 2021 : Anaïs Barbeau-Lavalette, Louise Portal et Michel Onfray

La déesse des mouches à feu : Entrevue avec Anaïs Barbeau-Lavalette

Anaïs Barbeau-Lavalette et l'exaltation pour mieux créer

Anais Barbeau-Lavalette sur le plateau de Tout le monde en parle en 2017.
Anais Barbeau-LavalettePHOTO : Avanti / Karine Dufour
Bien entendu, ICI Première.
Bien entenduPublié le 10 juin 2021

« Mon état permanent est plus proche du vertige. Le vertige devant tout ce que j'essaie de fabriquer, avec le plus d'authenticité possible, sans jamais savoir comment ça va être reçu. » La cinéaste Anaïs Barbeau-Lavalette, auréolée récemment par ses pairs pour son film La déesse des mouches à feu, raconte son désir permanent de fuir sa zone de confort.

« Ce film-là est véritablement un phénix qui renaît constamment de ses cendres », dit-elle en parlant des montagnes russes qui ont mené à sa consécration, dimanche, au Gala Cinéma Québec.

Elle rappelle que la première sortie en salle de La déesse des mouches à feu a été interrompue après seulement cinq jours.

En cours d'entrevue, elle aborde aussi un événement traumatisant de sa vie dont elle a peu parlé en public : elle a été kidnappée lors d'un séjour en Amérique centrale, il y a de cela plusieurs années.