•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bien entendu, ICI Première.

L’épreuve du jeune Yvon Deschamps, et sa vision des enfants rois

Publié le 24 mai 2021
Il porte un habit et une chemise à fines lignes.
Yvon DeschampsPHOTO : Radio-Canada / Karine Dufour

« Aussitôt qu'ils sont dérangés, ils sont mal. » Pour avoir lui-même abondamment joué de la provocation dans ses monologues, l'humoriste de 85 ans s'explique mal l'actuel règne de la rectitude politique en culture. Selon lui, on a trop dit à une certaine génération que son bonheur comptait plus que tout. Yvon Deschamps discute avec Stéphan Bureau du viol qu'il a lui-même subi lorsqu'il était jeune, ainsi que de ses hauts et ses bas en affaires.

« C’est que ces gens-là ont été élevés en étant certains – et il y en a probablement qui ont raison – que la seule chose qui compte, c’est leur bonheur, c’est eux autres. »

—  Yvon Deschamps, humoriste

Le secret d’Yvon

Élevé à la dure à une époque où Montréal comptait des bidonvilles, il révèle avoir été agressé sexuellement lorsqu’il avait 18 ans. « Ça m’a rien fait, jure-t-il. J’ai ri parce que je m’étais mis dans une situation ridicule. Je ne l’ai pas vu venir. »

« C’est grave si on décide que c’est grave. Moi, j’ai décidé que ce n’était pas grave. »