•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bien entendu, ICI Première.

Repenser la santé au-delà de la médecine

Publié le 8 janvier 2021
Petite pyramide de blocs à l'effigie des besoins en santé.
Les systèmes de santé sont-ils trop médicalisés?PHOTO : iStock

Prévention, autonomie individuelle, communauté, bien-être physique et mental... Ces éléments essentiels à une approche de santé durable ont été écartés au profit de la médicalisation des soins, déplorent des experts. Quatre d'entre eux discutent avec Stéphan Bureau de la nécessité d'amener les systèmes de santé à réinvestir dans les personnes, et non seulement dans les établissements.

« Une chose qu’on a oubliée collectivement […], c’est qu’on est en bonne santé si le voisin aussi est en bonne santé. On est en bonne santé si les inégalités sociales sont moins importantes. »

—  Laurence Monnais, professeure en histoire de la médecine

L’importance des pairs

« Des CHSLD, des centres de la petite enfance et des centres pour enfants victimes de violence, ça doit être très, très près dans la communauté, alors qu’on a pris une direction totalement opposée », déplore Michel Clair, qui a présidé la Commission d’études sur les services de santé et les services sociaux en 2000.

Consulter les principaux intéressés

Selon l’urgentologue Bernard Corazza, le sort des aînés durant la pandémie de COVID-19 prouve qu’il faut revoir la façon dont on les soigne : « Ils sont beaucoup à la merci de tout le monde et, par conséquent, il faudrait peut-être se mettre à leur place et se demander : "Moi, est-ce que je voudrais passer à travers ce qu’on leur fait subir?", et leur demander aussi leur avis. »