•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bien entendu, ICI Première.
Bien entendu, ICI Première.
Rattrapage du 12 août 2020 : Woody Allen, sciences et Patrick Huard

Soit dit en passant : L'autobiographie controversée de Woody Allen

Woody Allen, en ses propres mots

Publié le 12 août 2020
Woody Allen à Milan en 2019.
Woody AllenPHOTO : The Associated Press / Luca Bruno

« Maintenant que j'aurai bientôt 85 ans, je vois bien que je n'aurai pas réalisé ce que je rêvais de faire. C'est un peu désappointant, mais tous ces sentiments n'ont d'importance que pendant que je suis en vie. » Le réalisateur a parlé à Stéphan Bureau à l'occasion de la sortie de Soit dit en passant, une autobiographie controversée dans laquelle il règle notamment ses comptes par rapport aux accusations de pédophilie portées contre lui. Woody Allen explique à Stéphan Bureau qu'il ne se soucie pas de la postérité. La critique Manon Dumais et la cinéaste Micheline Lanctôt débattent de la part de fausse modestie dans son œuvre.

« Je pourrais continuer de faire des films jusqu’à 95 ou 98 ans et mourir en selle. Je ne sais pas. […] L’industrie du cinéma a vraiment beaucoup changé, et la fascination et la séduction se sont évanouies. Quand j’étais jeune, c’était éblouissant, c’était exaltant. Aujourd’hui, ça n’existe plus; en tout cas pas dans le même format. »

—  Woody Allen

Le réalisateur se demande : « Est-ce que ça me passionne encore de faire un film et de le voir passer directement à la télévision, ou ne rester en salle qu’un mois? J’ai l’habitude de faire des films qui restent en salle au moins un an. »