•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bien entendu, ICI Première.
Bien entendu, ICI Première.
Rattrapage du 27 juill. 2020 : Affaire UNIS, psychologie de la beauté et Irvin Blais

Psychologie des beaux et des moches : Entrevue avec Jean-François Marmion

Oui, les belles personnes sont toujours celles qui ont tout

Publié le 27 juillet 2020
Deux personnes très belles se regardent dans un miroir.
La beauté apporte de nombreux avantages à ceux qui en bénéficient.PHOTO : iStock

Un collectif de 25 spécialistes s'est récemment penché sur le concept de la beauté afin de l'analyser sous toutes ses coutures. Sa conclusion : les gens beaux jouissent de nombreux avantages dans plusieurs sphères de leur vie et l'adage « c'est la beauté intérieure qui compte » est une hypocrisie. Le directeur de ce collectif, le psychologue Jean-François Marmion, présente les résultats de ces recherches.

« À travers les cultures, les beaux visages restent sensiblement les mêmes. Quel que soit notre lieu d’origine, on trouve que les beaux visages sont ceux qui sont plutôt symétriques, ceux qui expriment beaucoup d’émotions. »

—  Jean-François Marmion

D’autres critères de beauté, comme le bronzage ou la pilosité, changent au fil du temps. « Le fait d’être bronzé aujourd’hui est très bien vu. […] Autrefois, il ne fallait surtout pas être bronzé en Occident, car cela voulait dire qu’on travaillait dehors », explique Jean-François Marmion.