•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bien entendu, ICI Première.

Les réflexions pandémiques de Jean-Marc Parent

Publié le 15 juillet 2020
Jean-Marc Parent au micro de Stéphan Bureau.
Jean-Marc ParentPHOTO : Radio-Canada / Olivier Lalande

« J'ai l'impression que je sers un peu à quelque chose. [...] Je me sens utile. » En convalescence après une hémorragie diverticulaire et 27 pierres aux reins, l'humoriste a hâte de retrouver un public en chair et en os, lui qui a ponctuellement diverti ses adeptes sur Facebook durant le confinement. Jean-Marc Parent discute avec Stéphan Bureau des vertus thérapeutiques de l'humour, de son hypocondrie et de son intention de mêler improvisation et structure dans certains de ses prochains spectacles.

« Je ne serais pas capable d’arrêter complètement. Ma gérante, Chantale, a pris comme un genre de semi-retraite. Moi, non, j’ai besoin de ça – pas juste pour vivre; parce que j’ai trop d’affaires à conter, et puis juste les amis, ce n’est pas assez. Ça prend plus de monde. J’aime ça, c’est ma thérapie à moi, et je réalise que ça fait du bien à des gens. C’est ce qu’on a fait, un peu à brûle-pourpoint, pendant la pandémie. Les gens nous le demandaient via Facebook, Twitter et compagnie : "Viens nous jaser!" »

—  Jean-Marc Parent