•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bien entendu, ICI Première.
Bien entendu, ICI Première.
Rattrapage du 9 juill. 2020 : Économie de l’art, Alain Rey et Rufus Wainwright

Entrevue avec Alain Rey, lexicographe et rédacteur en chef, éditions Le Robert

L’évolution cahoteuse du français, selon le lexicographe Alain Rey

Publié le 9 juillet 2020
Le lexicographe Alain Rey.
Alain ReyPHOTO : afp via getty images / JOEL SAGET

« On est parfois critiqués, mais notre religion, c'est de représenter la réalité des choses, non pas ce qu'on voudrait qu'elle soit. » Il a 91 ans, il est le lexicographe et le rédacteur en chef des Éditions Le Robert ainsi que l'auteur du Dictionnaire historique de la langue française, et il a déjà fait du rap. Alain Rey parle à Stéphan Bureau de son désarroi d'avoir dû laisser entrer « fake news » dans le dictionnaire et explique comment les mots séparent et rassemblent tout à la fois.

« La langue française, tout en ayant de grands succès, a commis beaucoup de petits crimes. Elle a fait du mal aux Bretons, elle a fait du mal à l’alémanique d’Alsace; elle a fait du mal, surtout, à une langue qui me tient à cœur bien que je la connaisse très mal : l’occitan. L’occitan, c’était une très grande langue avec une littérature, une histoire… C’était au moins aussi important que la langue du nord. Mais c’est le nord qui a gagné politiquement, alors il n’y a rien à faire. »

—  Alain Rey