•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bien entendu, ICI Première.
Bien entendu, ICI Première.
Rattrapage du 24 juin 2020 : Saint-Jean-Baptiste, somnambulisme et parentalité

Histoire de la Saint-Jean-Baptiste avec Laurent Turcot

Petite histoire de la Saint-Jean-Baptiste

Publié le 24 juin 2020
Un char allégorique défile devant de nombreux spectateurs.
Un défilé de la Saint-Jean-Baptiste en 1928 à Montréal.PHOTO : Bibliothèque et Archives nationales du Québec

Quel est le lien entre le baptême du Christ, le solstice d'été, l'exil de Ludger Duvernay et la chanson À la claire fontaine? L'historien Laurent Turcot explique comment la fête des Canadiens français a pris son envol au 19e siècle pour devenir la fête nationale des Québécois sous le règne de Maurice Duplessis, puis se politiser davantage après la Révolution tranquille.

« À la fin du 19e siècle, souvenons-nous que plusieurs Canadiens français quittent le Québec pour aller en Nouvelle-Angleterre ou encore un peu partout au Canada. Ils exportent avec eux cette fête de la Saint-Jean-Baptiste. Ce n’est pas seulement la fête du Québec, c’est la fête du fait français en Amérique. »

—  Laurent Turcot