•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bien entendu, ICI Première.
Bien entendu, ICI Première.
Rattrapage du 22 juin 2020 : Kim O'Bomsawin, Alexandre Bacon et Jehnny Beth

Notre révolution tranquille : Simon Jodoin, Sara Nacer et Carole-Anne Pelletier

Une révolution tranquille conçue par les générations X, Y et Z

Publié le 22 juin 2020
Le chef du Parti libéral Jean Lesage photographié le 11 novembre 1962
Le 22 juin 1960, Jean Lesage et le Parti libéral du Québec remportent les élections provinciales québécoises. PHOTO : Studio Lausanne

À l'occasion du 60e anniversaire de l'élection de Jean Lesage, qui est considérée comme le début de la Révolution tranquille au Québec, l'équipe de Bien entendu a eu l'idée de faire sa propre révolution tranquille, celle des générations X, Y et Z. Stéphan Bureau a donc réuni trois représentants de chacune de ces générations et leur a demandé quelles institutions, lois et manières de faire devrions-nous garder, jeter, modifier ou inventer si l'on avait une révolution à faire aujourd'hui dans notre société.

  • Pour la génération X, Simon Jodoin, voyageur en chef pour le magazine Tour du Québec : « Il faudrait garder ce qu’on a appelé notre société distincte. »
  • Pour la génération Y, Sara Nacer, cinéaste et gestionnaire de produits numériques : « Je trouve que la langue française, c’est aussi la richesse et la beauté de cette société. »
  • Pour la génération Z, Carole-Anne Pelletier, bachelière en droit, finissante à la maîtrise en administration des affaires et ex-vice-présidente de la Commission de la relève de la Coalition avenir Québec (2018-2019) : « La culture québécoise, c’est aussi un petit peu la culture entrepreneuriale. »