•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bien entendu, ICI Première.
Bien entendu, ICI Première.
Rattrapage du 27 avr. 2020 : Le confinement de Robert Lepage et les complications du déconfinement

Entrevue avec Robert Lepage : Le confinement et l'avenir d'Ex Machina

L’agenda dégarni de Robert Lepage

Publié le 28 avril 2020
Robert Lepage
Robert LepagePHOTO : BERTRAND GUAY/AFP/Getty Images

Pour la première fois depuis une quinzaine d'années, à la suite d'un projet de film annulé, Robert Lepage est en pause depuis plusieurs semaines à cause de la pandémie de la COVID-19. « Je suis quand même responsable de beaucoup de choses. Finalement, la retraite dans la soixantaine, ce n'est pas une bonne idée », dit en riant l'homme à la tête de la troupe Ex Machina et du théâtre Le Diamant, à Québec.

Le très occupé Robert Lepage avait deux projets pour les Jeux olympiques de Tokyo : celui avec Kodo, la troupe de tambours traditionnels japonais, a été annulé; un autre doit avoir lieu en juillet. « Tout le reste des projets [d’EX Machina] a été pas mal copié-collé à l’année prochaine », précise le metteur en scène.

En cette crise qui touche directement les artistes et les artisans de la culture, Robert Lepage croit que « c’est peut-être le temps, pendant qu’il y a une sympathie, pendant qu’il y a une ouverture, pendant qu’on est tous mobilisés, pendant qu’on est tous solidaires, de commencer un dialogue [avec le gouvernement] ».

Dès le déconfinement, il est persuadé que « les gens vont avoir envie de sortir, de se rassembler », dit-il en rappelant que les premiers bâtiments qui ont été construits en Europe après la Seconde Guerre mondiale furent des théâtres.

Pour ses futures créations, Robert Lepage essaie de ne pas tenir compte de ce drame collectif, mais il s’attend, « dans quelques années, à une série palpitante comme Chernobyl ».