•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bien entendu, ICI Première.
Bien entendu, ICI Première.
Rattrapage du 21 avr. 2020 : La sortie de crise de la Chine et les effets de la crise sur le monde des beaux-arts

Entrevue avec Nathalie Bondil, directrice du Musée des beaux-arts de Montréal

Les musées, un service essentiel pour le déconfinement

Publié le 22 avril 2020
Une pièce contenant des sculptures inuit.
La collection d'art inuit du Musée des beaux-arts de MontréalPHOTO : Bernard Fougères/MBAM

Même si les portes des musées sont closes depuis le début de pandémie, la directrice générale du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM), Nathalie Bondil, croit que ceux-ci constituent un service essentiel « dans la perspective du déconfinement ».

Les diverses associations de musées au pays s’activent à élaborer des scénarios de déconfinement et des mesures sanitaires avec le gouvernement, le ministère de la Culture et celui de la Santé publique. « Il y a un phénomène beaucoup plus intangible : celui de la peur. Comment est-ce que nos visiteurs vont réagir d’un individu à l’autre? » se demande avec inquiétude Nathalie Bondil.

Nathalie Bondil au micro de Catherine Perrin.

Nathalie Bondil

Radio-Canada / Olivier Lalande

Les revenus d’assistance, inexistants depuis la pandémie, comptent pour 60 % du budget du musée et la programmation des expositions s'installant d'un musée à l’autre est bouleversée. Toutefois, le Musée des beaux-arts de Montréal, créé il y a 160 ans, vivra encore longtemps malgré cette « tempête », assure Nathalie Bondil.