•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des pistes de solutions avec le chef d'orchestre, Yannick Nézet-Séguin

Bien entendu, ICI Première.

Des nouvelles du chef d'orchestre Yannick Nézet-Séguin

Yannick Nézet-Séguin au micro de Stéphan Bureau.
Yannick Nézet-SéguinPHOTO : Radio-Canada / Olivier Lalande
Bien entendu, ICI Première.
Bien entenduPublié le 21 avril 2020

Yannick Nézet-Séguin se trouvait dans une semaine typique de répétition à New York et à Philadelphie quand il a pris conscience de la gravité de la pandémie. Le 12 mars dernier, il était à Philadelphie pour une répétition générale, mais il s'est rendu compte qu'il était impossible de donner le concert devant public; l'orchestre l'a donc présenté de manière virtuelle sur Internet. « C'est beau que la technologie nous permette ça quand même, de communiquer [...], mais le concert, l'opéra, c'est d'abord un événement de communauté, au sens étymologique de communion », explique-t-il à Stéphan Bureau.

Aujourd’hui, Yannick Nézet-Séguin manie la baguette dans son salon, où il en profite pour jouer du piano. Il espère que dès la reprise des rassemblements, « les gens vont s'y ruer ».

Les salaires des employés et des musiciens de l’Orchestre de Philadelphie sont maintenus, et la direction et lui-même ont accepté une baisse de salaire temporaire. Pour le Metropolitan Opera, à New York, la machine est plus lourde, car cet orchestre comptant plus de 1000 employés, ils ne sont donc plus rémunérés. Même le salaire de son directeur général, Peter Gelb, est suspendu. L’Orchestre métropolitain de Montréal (OM) jouit d’un certain avantage, car les concerts sont planifiés depuis beaucoup plus de temps. Dans toutes ces situations, Yannick Nézet-Séguin trouve que la situation sera inquiétante si le confinement se poursuit jusqu’en 2021.

« Il y aurait une bonne partie des institutions culturelles qui devront fermer de façon définitive. »

— Une citation de  Yannick Nézet-Séguin
Le chef Yannick Nézet-Séguin devant des musiciens.

Yannick Nézet-Séguin dirige à l'occasion des ensembles formés de musiciens professionnels et amateurs.

Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

Le chef d’orchestre espère cependant que les orchestres classiques continueront d’utiliser la technologie pour mieux joindre les mélomanes.