•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bien entendu, ICI Première.
Bien entendu, ICI Première.
Rattrapage du 5 juin 2020 : Cirque du Soleil, alzheimer et plateau culturel

Les intentions de voyage des Canadiens, avec Jean-Marc Léger

Comment la population canadienne compte voyager après la COVID-19

Publié le 5 juin 2020
Une femme se tient devant la baie vitrée d'un aéroport pendant qu'un avion décolle sur la piste devant elle.
Une femme dans un aéroport. PHOTO : iStock

Destination, hébergement, moyen de transport, activités... La firme Léger a interrogé les Canadiens et les Canadiennes sur leurs intentions de voyage cet été et après la crise sanitaire. Jean-Marc Léger, président fondateur de la firme, mentionne qu'une personne sur deux interrogée a annulé ses plans de vacances estivales. Il présente les cinq tendances qui se sont dégagées des résultats du sondage.

  • La peur de la deuxième vague et la fragilité budgétaire des ménages sont les deux facteurs qui ont le plus influencé les décisions des personnes sondées.
  • Les Canadiens et Canadiennes envisagent de voyager plus près de chez eux dans un premier temps, et environ un sur quatre ne se sentirait pas à l’aise de voyager tant aux États-Unis qu’à l’étranger avant qu’un vaccin contre la COVID-19 soit trouvé.
  • La voiture est de loin le moyen de transport privilégié par les personnes interrogées pour se déplacer après la levée des restrictions de sécurité pour prévenir la propagation de la COVID-19.
  • Pour cet été, les gens disent préférer les activités extérieures et éviter les foules.
  • Enfin, plus de 4 personnes sur 10 disent avoir l’intention de louer un chalet ou de faire du camping dans leur région.

Consultez le sondage de la firme Léger (Nouvelle fenêtre) sur le voyage et le tourisme après la COVID-19.