•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Lynda Lemay, musicienne à toute épreuve

La chanteuse Lynda Lemay, dans sa maison, devant un mur où sont accrochées des guitares.
La chanteuse Lynda LemayPHOTO : Radio-Canada
Bien entendu, la grande entrevue, ICI Première.
Bien entendu, la grande entrevuePublié le 22 mai 2021

Créer un album est, en soi, une réussite importante pour n'importe quel artiste en musique. Or, après une trentaine d'années de carrière, Lynda Lemay a décidé d'aller plus loin : lancer 11 albums de 11 chansons chacun en 1111 jours. C'est un projet pour le moins imposant, mais l'auteure-compositrice-interprète voit ce chantier comme « un gros terrain de jeu » pour créer, plutôt qu'une source de pression. En compagnie de Stéphan Bureau, elle explique la démarche derrière ce dernier défi et s'ouvre par rapport aux nombreux autres défis personnels et professionnels qui ont jalonné son parcours.

Malgré l’échéance qu’elle s’est imposée, ce plus récent défi a davantage des allures de marathon que de sprint, souligne la musicienne.

« La stratégie de ce projet-là, c’est tout simplement que je mets des chansons au monde. Ce n’est pas une course aux numéros 1. »

—  Lynda Lemay, auteure-compistrice-interprète

Lynda Lemay dévoile également les hauts et les bas de son processus créatif dans le contexte de ce projet d’envergure. Elle ne se contente pas non plus de rester dans sa zone de confort pour atteindre son ambitieux objectif, bien au contraire.

Trouver sa place

Lynda Lemay parle également de sa jeunesse et du début de sa carrière. Elle était plutôt passive et baignait dans un milieu familial qui, à ses yeux, était idéal. Quand j’étais jeune, on dirait que j’ai passé toute mon enfance à observer, à m’imprégner du monde qui était autour de moi, mais pas à plonger encore, raconte-t-elle.

C’est finalement grâce à sa famille, en particulier sa mère, qu’elle a pu faire le saut en musique, même si le chemin pour se retrouver sous les feux de la rampe n’a pas été facile.

« Je ne me sentais pas comme une vraie chanteuse. Je ne me sentais pas à ma place au milieu de plein de vrais chanteurs au Festival de la chanson de Granby en 1988-1989, quand j’y ai participé. »

—  Lynda Lemay, auteure-compistrice-interprète

Surmonter le deuil et la dépression

La transition du cocon familial vers le « vrai » monde s’est aussi accompagnée de certains constats difficiles pour Lynda Lemay, notamment sur la nature humaine et la mort. Elle pensait qu'elle allait « virer folle » si un de ses proches décédait, et qu'elle ne serait plus capable d’écrire et de composer des pièces.

L’inévitable s’est finalement produit en2 017, lorsque Lynda Lemay a perdu son père. Ses craintes, aussi dramatiques qu’elles aient pu être, ne se sont cependant jamais concrétisées.

« Si j’ai si peu peur de la suite des choses [c’est parce que] j’ai l’impression d’avoir la main de mon père sur mon épaule qui me dit: "Fais confiance à la vie." »

—  Lynda Lemay, auteure-compistrice-interprète

La musicienne raconte également comment elle est parvenue à traverser un épisode de dépression et d’épuisement professionnel.