•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bien entendu, la grande entrevue, ICI Première.
Bien entendu, la grande entrevue, ICI Première.
Rattrapage du 21 nov. 2020 : Julie Miville-Dechêne, une femme à l’esprit libre

Stéphan Bureau et la sénatrice et ex-journaliste Julie Miville-Dechêne

Julie Miville-Dechêne, une femme à l’esprit libre

Publié le 21 novembre 2020
La sénatrice Julie Miville-Dechêne sourit lorsqu'elle se fait prendre en photo dans un studio de Radio-Canada.
La sénatrice Julie Miville-Dechêne a toujours fait du féminisme un cheval de bataille.PHOTO : Radio-Canada / Martin Ouellet

« Il faut absolument avoir sa vie, sa liberté et ne pas devenir codépendant », dit la sénatrice et ex-journaliste Julie Miville-Dechêne en faisant référence à sa relation de couple et, indirectement, à l'importance primordiale de l'autonomie pour les femmes. Résolument féministe, celle qui a présidé le Conseil du statut de la femme du Québec de 2011 à 2016 est d'avis que le nerf de la guerre dans la quête de l'égalité entre les sexes passe par le concept de l'autonomie. « C'est le cœur du féminisme auquel je crois. La grande difficulté des femmes, c'est quand elles deviennent moins autonomes. C'est là que les problèmes commencent, quand elles sont dépendantes d'un homme. »