•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

L'histoire de la téquila racontée par Evelyne Ferron

Maxime Coutié anime Aujourd'hui l'histoire.
L'histoire de la téquila racontée par Evelyne Ferron

L'histoire de la téquila racontée par Evelyne Ferron

Comment la tequila est devenue la boisson nationale du Mexique

Des verres de tequila bordés de sel et des quartiers de lime sont déposés sur une table.
Des verres de tequila bordés de sel et des quartiers de limePHOTO : iStock
Maxime Coutié anime Aujourd'hui l'histoire.
Aujourd'hui l'histoirePublié le 8 juin 2018

La consommation de l'alcool produit à partir de la fermentation de l'agave remonte aux sociétés précolombiennes et témoigne de l'évolution du Mexique. L'historienne Evelyne Ferron raconte la croissance de la production de la tequila, du mescal et du pulque de la conquête espagnole à aujourd'hui.

Vers l’an 900, les Aztèques auraient commencé à faire un alcool à partir de plantes d’agave, dans la région de Jalisco, sur la côte ouest du Mexique. Coupé en morceaux, bouilli, puis fermenté, l’agave donne un liquide épais, le pulque, que les Aztèques ont d’abord bu seulement lors de cérémonies religieuses.

Des hommes récoltent de l'agave bleu pour la production de tequila à Arandas, au Mexique, en janvier 2008.

Getty Images / AFP / Ronaldo Schemidt

La naissance de la tequila

En 1519, les Espagnols débarquent en Amérique et entraînent la chute de l’Empire aztèque. Devant la difficulté de faire venir du vin d’Espagne, ils ont l’idée de produire un alcool sur place en distillant la bouillie d’agave. Ils créent ainsi le vin de mescal et la tequila.

Sur des terres conquises aux Aztèques et qui leur ont été octroyées par le roi d’Espagne, la famille Cuervo commercialise la tequila dès la fin du 18e siècle. Elle établit ses distilleries dans la région de Jalisco, où pousse l’agave bleu, qui donne un goût un peu poivré à la boisson.

En 1873, Don Cenobia Sauza ouvre une distillerie qui entre en concurrence avec celle de la famille Cuervo. Pour préparer sa tequila, il utilise de nouvelles techniques industrielles. Grâce à une bonne mise en marché et à une production de masse, son entreprise réussit à vendre la boisson mexicaine aux États-Unis, puis dans le monde entier.

Un symbole mexicain

Entre 1910 et 1920, pendant la révolution mexicaine, on associe d’abord les producteurs de tequila à la dictature de Porfirio Diaz et à la monopolisation du terroir mexicain. La famille Sauza détourne ce discours par une publicité qui fait de la tequila le seul produit pouvant être associé à l’identité mexicaine.

Sauza fournit de la tequila aux révolutionnaires du Mexique Pancho Villa et Emilio Zapata, qui cessent alors la consommation de tout produit américain.

Une fois la révolution terminée, les Sauza sont généreux envers les Mexicains. Ils financent la première grande université du Mexique, la première radio commerciale du pays et ses premières boîtes de nuit. Ils veulent montrer que le Mexique entre dans une ère moderne. Depuis cette époque, la tequila est devenue un produit d’exportation rentable, dont la production est toujours dominée par la famille Sauza.

Une rangée de bouteilles de tequila dans un bar de New York

Getty Images / Chris Hondros