•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'histoire du Château Frontenac racontée par Catherine Ferland

Maxime Coutié anime Aujourd'hui l'histoire.
L'histoire du Château Frontenac racontée par Catherine Ferland

L'histoire du Château Frontenac racontée par Catherine Ferland

Le Château Frontenac, l’emblème de la ville de Québec

Château Frontenac est un hôtel qui est devenu l'emblème de la ville de Québec.
Le Château FrontenacPHOTO : iStock
Maxime Coutié anime Aujourd'hui l'histoire.
Aujourd'hui l'histoirePublié le 2 mai 2018

Ouvert en 1893, le Château Frontenac a attiré au fil du temps nombre de célébrités. En plus d'avoir servi de résidence à quelques premiers ministres québécois, il a été le siège de deux conférences politiques durant la Seconde Guerre mondiale. L'historienne Catherine Ferland raconte les grands moments de cet hôtel luxueux, qui célèbre ses 125 ans en 2018.

À la fin du 19e siècle, le grand patron du Canadien Pacifique, William Van Horne, décide de construire un grand hôtel sur le cap Diamant. Le site choisi se trouve à côté de la terrasse Dufferin et de l’emplacement du château Saint-Louis, détruit par les flammes en 1834. Ce château était la résidence des gouverneurs pendant le régime anglais.

Un lieu pittoresque
L’architecte du Château Frontenac, Bruce Price, adopte le style château à l’instar d’autres hôtels du Canadien Pacifique. En le dotant de tourelles, il lui donne un cachet européen. Il met aussi en valeur la vue exceptionnelle sur le fleuve Saint-Laurent.

Au départ, le Château Frontenac a 170 chambres et quelques suites (il compte aujourd’hui plus de 600 chambres). L’établissement connaît du succès dès ses premières années d’exploitation, notamment grâce aux touristes américains, qui fuient la chaleur de leur pays.

Détail de l'architecture du Château Frontenac

iStock

Au fil des décennies, l’hôtel acquiert une bonne réputation pour son offre gastronomique. Aujourd’hui, il est souvent le premier monument que les visiteurs cherchent à voir dans la Vieille Capitale. Véritable place forte, il sert aussi de repère géographique aux Québécois, qui y sont très attachés.