•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Aujourd'hui l'histoire, ICI Première.
Aujourd'hui l'histoire, ICI Première.
L'histoire de Sam Phillips racontée par Steve Normandin

L'histoire de Sam Phillips racontée par Steve Normandin

Sam Phillips, l’homme derrière l’invention du rock and roll

Publié le 4 novembre 2017
Sam Phillips sourit devant une reproduction d'un disque de Sun Records.
Sam Phillips en août 2002, lors du cinquantième anniversaire de l'étiquette Sun RecordsPHOTO : Getty Images

Dans les années 1950, Sam Phillips a lancé la carrière d'Elvis Presley, de Johnny Cash, de Jerry Lee Lewis, de Roy Orbison et de Carl Perkins. Basé à Memphis, au Tennessee, il avait un don pour découvrir de nouveaux talents. L'auteur-compositeur-interprète Steve Normandin raconte l'histoire de ce producteur influent et de l'étiquette Sun Records.

Après avoir fait longtemps de la radio en Alabama, Sam Phillips crée l’étiquette Sun Records à Memphis au début des années 1950. Il ouvre un studio afin que des musiciens puissent être enregistrés au sud des États-Unis plutôt qu’à New York, à Chicago ou à Hollywood. Dans ce studio, il enregistre Rocket 88, parfois considérée comme la première chanson rock and roll.

Dans son petit studio, Sam Phillips assiste à la rencontre du blues et du country. Même s’il enregistre plusieurs musiciens de blues noirs, comme BB King et Howlin’ Wolf, ce sont surtout des chanteurs blancs qui connaissent du succès avec Sun Records.

La découverte d’Elvis Presley
En 1954, Sam Phillips a un flair extraordinaire lorsqu’il découvre Elvis Presley. Il enregistre la chanson That’s All Right Mama, qui crée un engouement immédiat.

L’argent fait grâce au succès du King permet à Sam Phillips de relancer sa compagnie de disques. En 1955, le producteur vend le contrat d’Elvis Presley à RCA pour 35 000 $, ce qui représente beaucoup d’argent à l’époque.

Sun Records et les légendes du rock and roll
En 1956, Blue Suede Shoes, de Carl Perkins, est le premier vrai grand succès de Sun Records. Elvis Presley s’appropriera la chanson par la suite.

En décembre de la même année, le hasard réunit dans le studio de Sam Phillips, le temps d’une session d’enregistrement, Elvis Presley, Jerry Lee Lewis, Carl Perkins et Johnny Cash. Cela donne le groupe mythique Million Dollar Quartet, dont la musique ne sera diffusée qu’après la mort d’Elvis Presley.

À la fin des années 1960, Sam Phillips vend Sun Records. Il a alors réalisé son rêve de faire connaître la musique du sud des États-Unis. À Memphis, son studio existe toujours et il est possible de le visiter.