•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Les jeux vidéo d'arcade, avec Julien-Alexandre Bazile

Maxime Coutié anime Aujourd'hui l'histoire.
Le succès des jeux vidéo d’arcade et l'inquiétude des autorités

Les jeux vidéo d'arcade, avec Julien-Alexandre Bazile

Le succès des jeux vidéo d’arcade et l'inquiétude des autorités

Une femme joue à une version arcade du jeu Pac-Man, tandis qu'un homme la regarde en souriant.
Une femme joue à Pac-Man dans une arcade.PHOTO : Getty Images / Adam Berry
Maxime Coutié anime Aujourd'hui l'histoire.
Aujourd'hui l'histoirePublié le 26 mai 2022

Dès leur apparition, les jeux vidéo d'arcade ont été perçus par les autorités comme une menace; on les a associés à des lieux de perdition et de délinquance juvénile. L'arcade est pourtant devenue un symbole des années 1980, car la jeunesse craquait pour Pac-Man, Galaga et Donkey Kong. Les explications de Julien-Alexandre Bazile, chargé de cours au Département d'histoire de l'Université de Sherbrooke.

Les machines à boule existaient bien avant l'apparition des jeux vidéo, et on les trouvait dans les salons de quilles, les bars et les patinoires. « C’est en partie à cause de cet emplacement assez varié que, par association, les jeux d’arcade commencent à avoir un petit peu mauvaise presse », explique Julien-Alexandre Bazile.

Les jeux vidéo d’arcade tirent leur origine des années 1960, alors que des étudiants en informatique détournent les grands ordinateurs. L’un des premiers jeux vidéo est Spacewar!, paru en 1961. Au début des années 1970, ces jeux quittent progressivement les universités pour aller vers le grand public. L’ingénieur américain Nolan Bushnell fonde Atari en 1972 et crée Pong. Puis les jeux vidéo d’arcade déferlent au début des années 1980.

« Une borne d’arcade, c’est un meuble qui peut être en plastique, en métal, avec des éléments en bois, dans lequel il y a l’ordinateur, […] un dispositif d’affichage, […] un dispositif de contrôle et surtout un monnayeur, un petit dispositif pour mettre des pièces. »

— Une citation de  Julien-Alexandre Bazile

Selon Julien-Alexandre Bazile, l’expérience du jeu vidéo d’arcade est « assez courte, assez intense, assez frénétique, et c’est pour ça que ça peut être assez inquiétant quand on voit ça de l’extérieur ». Le succès de ces machines crée des « paniques morales », mais aussi « des questionnements scientifiques sur [leurs] effets si on passe beaucoup de temps à l’écran ».

Les jeux vidéo d’arcade connaissent leur âge d’or à la fin des années 1970 et au début des années 1980. Atari enregistre des bénéfices record rapidement. Des grands classiques du jeu vidéo voient le jour : « Donkey Kong est l’un des premiers jeux [...] à vraiment raconter une histoire à laquelle on prend part. Donc ce n’est pas un loisir décérébrant. »

Une capture d'écran du jeu vidéo d'arcade Donkey Kong montrant un gorille en train d'attraper un baril de bois dans une pile, pendant que le personnage de Mario saute par dessus un autre baril. Un personnage féminin habillé d'une robe rose regarde vers Mario du haut d'une plate-forme.

Une capture d'écran tirée de Donkey Kong.

iStock / ilbusca

Également au cours de cette émission, Julien-Alexandre Bazile explique comment le déclin des arcades s’est produit et en quoi elles représentent un tournant historique pour l’industrie du jeu vidéo.