•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Nashville, berceau de la musique country, avec Pierre Lavoie

Maxime Coutié anime Aujourd'hui l'histoire.
Nashville, berceau de la musique country

Nashville, berceau de la musique country, avec Pierre Lavoie

Nashville, berceau de la musique country

La chanteuse Sara Evans est sur scène avec ses musiciens.
La chanteuse Sara Evans sur la scène du Grand Ole Opry au 38e Country Music Awards en 2004PHOTO : Getty Images / Frank Micelotta
Maxime Coutié anime Aujourd'hui l'histoire.
Aujourd'hui l'histoirePublié le 20 mai 2022

Pour les amateurs de musique country, Nashville est un passage obligé. Située à l'ombre des Appalaches, la capitale du Tennessee compte plus de 600 000 habitants et probablement autant de guitares. Les plus grands noms de la musique, dont Elvis Presley, Johnny Cash, Dolly Parton et Bob Dylan, ont fréquenté ses célèbres studios. L'historien et musicien Pierre Lavoie retrace les origines de la musique country.

Dès le début du 19e siècle, Nashville, dans le sud des États-Unis, est une ville très culturelle. Son surnom d’Athènes du Sud proviendrait de Philip Lindsley, le premier président de l’Université de Nashville, qui voulait faire de la ville un pôle culturel et intellectuel pour le Sud.

« L’élément marquant [de Nashville] est le Grand Ole Opry. C’est autour de ça que tout va se développer à partir de 1925-1926 », indique Pierre Lavoie. Cette émission de radio se nomme The Barn dance Show à ses débuts. Lors de son arrivée sur les ondes nationales de NBC en 1927, elle est renommée en clin d’œil au Grand Opera, l’émission diffusée avant elle.

Les premières vedettes du Grand Ole Opry – comme Uncle Jimmy Thompson, Uncle Dave Macon et DeFord Bailey, la première vedette afro-américaine – s’inspirent de personnages de vaudeville et de musique folklorique. Le son country se développe à partir de ce genre musical.

« Progressivement, dans les années 1930, il va y avoir une espèce de convergence entre les styles du bon vieux temps et les styles campagnards avec la chanson de cowboy, qui est aussi un style qui est popularisé depuis le début du 20e siècle. Et cette esthétique du cowboy, l’esthétique de l’Ouest, va devenir dominante. »

— Une citation de  Pierre Lavoie, historien et musicien

La popularité de la musique country s’accroît surtout durant les années 1940. L’électrification du son dans les années 1950 influence le « Nashville Sound » (son de Nashville), surtout grâce à Chet Atkins (et à son jeu de guitare particulier), à Hank Williams et à Roy Acuff.

Le premier gala de remise de prix de la Country Music Association, en 1967, consacre Nashville au sein de l’industrie musicale. La ville attire des musiciens et des musiciennes de partout, dont le Québécois Willie Lamothe, qui y rencontre le chanteur cajun Jimmy C. Newman.

Le Country Music Hall of Fame and Museum.

Le Country Music Hall of Fame and Museum

Wikipedia

À partir des années 1970, les musiciens country-western enregistrent leurs albums dans les grands studios que RCA et Columbia installent à Nashville, et qui deviennent incontournables.

Également au cours de cette émission, Pierre Lavoie explique comment Nashville est perçue aujourd’hui aux États-Unis et dans le monde.