•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le programme énergétique national, avec Harold Bérubé

Maxime Coutié anime Aujourd'hui l'histoire.

Le Programme énergétique national : la colère des Albertains contre le gouvernement Trudeau

Pierre Elliott Trudeau, Peter Lougheed et un homme non identifié lors d'une conférence de presse.
Le premier ministre du Canada Pierre Elliott Trudeau et le premier ministre de l'Alberta Peter Lougheed en 1981PHOTO : La Presse canadienne / DAVE BUSTON
Maxime Coutié anime Aujourd'hui l'histoire.
Aujourd'hui l'histoirePublié le 17 mai 2022

En 1973, le choc pétrolier ébranle le monde occidental. Un deuxième en 1979 fera exploser les prix. L'Alberta en profite; l'or noir coule à flots. Pour éviter les fluctuations, le gouvernement libéral de Pierre Elliott Trudeau présente le Programme énergétique national (PEN) en 1980. Pour l'Alberta, cette décision est un vol et une trahison. L'historien Harold Bérubé aborde cette crise canadienne majeure.

« La colonisation de l’ouest du pays est au cœur de la création en 1867 », rappelle Harold Bérubé. Le développement des Prairies n’est pas toujours facile. Leurs habitants ont l’impression que les décisions facilitant le développement de ce coin du Canada sont prises à Ottawa par les élites politiques et à Montréal par les élites économiques.

De plus, selon la Constitution de 1867, les provinces sont propriétaires des ressources qui se trouvent sur les terres de leur territoire. Ce n’est qu’en 1930 que les provinces récupèrent ce droit.

Des céréales au pétrole en Alberta

Le 13 février 1947, le puits Leduc no 1 est activé en Alberta, le premier dans l’Ouest. Une trentaine entrent en service avant la fin de cette année. Des entreprises américaines exploitent le pétrole en Alberta et versent des redevances à la province. Devant ce fait, le gouvernement fédéral légifère et crée d'abord en 1959 l’Office national de l’énergie, puis, en 1961, une politique nationale du pétrole.

« Entre 1947 et 1973, on a une situation qui est stable. Le prix du pétrole ne bouge pas trop. »

— Une citation de  Harold Bérubé, historien
Le 13 février 1947, le puits Leduc No. 1 est foré, lançant une grande balle de feu de 15 mètres dans les airs.

Le 13 février 1947, le puits Leduc No. 1 est foré, lançant une grande balle de feu de 15 mètres dans les airs.

Leduc Energy Discovery Centre

À la fin des années 1960, la province se tourne vers l’exploitation des sables bitumineux.

« Du moment où on se tourne du pétrole liquide vers les sables bitumineux, on fait passer les réserves canadiennes de pétrole de 5 à 173 milliards de barils. »

— Une citation de  Harold Bérubé, historien

En 1980, l’accès au pétrole international devient difficile pour le Canada. Le PEN vise à ce que le Canada ait une plus grande présence dans l’industrie pétrolière locale, à contrôler le prix de l’énergie et à s’assurer de l’accès au pétrole.

L’Alberta crie à l’injustice. Le prix des redevances du pétrole s’effondre. Les coffres de la province se vident. De plus, la récession économique frappe partout. Le premier ministre de la province, Peter Lougheed, mène la charge contre Ottawa.

En 1983, les prix du pétrole commencent à descendre, et le PEN apparaît de moins en moins adapté. Il est enfin démantelé en 1985.

Également dans cette émission, Harold Bérubé nous explique les effets de cette crise dans les relations politiques entre l’Ouest et Ottawa.