•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

L'histoire de la tour CN racontée par Marcelo Gomez-Wiuckstern

Maxime Coutié anime Aujourd'hui l'histoire.
La Tour CN, symbole marquant du ciel de Toronto

L'histoire de la tour CN racontée par Marcelo Gomez-Wiuckstern

La Tour CN, symbole marquant du ciel de Toronto

Une vue du centre-ville de Toronto, avec la tour du CN, au centre.
La tour CN, à TorontoPHOTO : iStock / rabbit75_ist
Maxime Coutié anime Aujourd'hui l'histoire.
Aujourd'hui l'histoirePublié le 4 mai 2022

Avec ses 553 m et ses 130 000 tonnes, la Tour CN est à Toronto ce que l'Empire State Building est à New York. Elle fait d'ailleurs figure de point de repère dans le ciel de la Ville Reine depuis 1976. Marcelo Gomez-Wiuckstern, vice-président aux communications d'entreprise de la Société immobilière du Canada, qui est propriétaire de la Tour CN, nous en parle.

À la fin des années 1960 et au début des années 1970, Toronto vivait une croissance économique extraordinaire et les gratte-ciel poussaient au centre-ville, ce qui causait des problèmes de transmission des communications. La division de télécommunications du Canadien National (CN) avait besoin d’une plateforme de télécommunications au centre-ville de Toronto. « On avait besoin d’une tour d’au moins 300 m », explique Marcelo Gomez-Wiuckstern. La construction de la Tour du CN a commencé en 1973.

Un hélicoptère installe une grue sur la tour CN.

Un hélicoptère de transport lourd installe une grue sur la tour CN en 1975.

La Presse canadienne / CHUCK STOODY

Ce vaste chantier a été accueilli avec scepticisme. Au fur et à mesure, les gens constataient les progrès des travaux. La construction de l’antenne, de 100 m de hauteur et constituée de 39 morceaux, les impressionnait. C’est alors qu’un ingénieur a persuadé les responsables du projet de construire une tour encore plus haute. « En plein milieu de sa construction en 1975, la tour est devenue officiellement la structure autoportante la plus haute du monde », déclare Marcelo Gomez-Wiuckstern. Afin que la tour ne s’enfonce pas dans le sol, le béton et les câbles d’acier ont été utilisés abondamment. Enfin, un hélicoptère de transport lourd a installé l’antenne, l’opération la plus complexe des travaux.

La Tour CN comprend un pilier en béton en forme d’Y, une coupole avec des niveaux d’observation extérieure, un restaurant qui tourne à 360 degrés en 72 minutes, la nacelle et l’antenne.

Le 31 mai 1976, elle émettait les premiers signaux de télédiffusion, et le 26 juin, elle ouvrait ses portes au public. Le coût s’élevait à 63 millions de dollars, ce qui équivalait à 270 millions en dollars en 2020. Cet investissement a été rentabilisé grâce aux 2 millions de touristes qui la visitent chaque année. Notons également qu’une discothèque, Sparkles, a animé les lieux, jusqu’à sa fermeture, en 1991.

Aujourd’hui, l’antenne de la tour diffuse les signaux de 17 stations de radio et de télévision, mais ce n’est plus son but premier. Près de 45 ans plus tard, les Torontois sont attachés émotivement à cette tour, qui est devenue la principale attraction touristique de la Ville Reine et un symbole fort de sa croissance économique.