•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Aujourd'hui l'histoire, ICI Première.
Aujourd'hui l'histoire, ICI Première.
Comment Margaret Thatcher a transformé la Grande-Bretagne

Les années Thatcher au Royaume-Uni racontées par Jean-Pierre Le Glaunec

Comment Margaret Thatcher a transformé la Grande-Bretagne

Publié le 23 mars 2021
La première ministre britannique Margaret Thatcher prononçant un discours en 1980.
Margaret Thatcher (1925-2013)PHOTO : Getty Images / Mike Lawn

Privatisation des services sociaux et du système d'éducation, inflexibilité devant les syndicats, positions antieuropéennes... La dame de fer a beau avoir été fréquemment contestée durant ses 11 années au pouvoir, de 1979 à 1990, elle n'en a pas moins changé la trajectoire de son pays. Jean-Pierre Le Glaunec, professeur d'histoire, raconte à Jacques Beauchamp que Margaret Thatcher a incarné en Europe une figure semblable à celle que Ronald Reagan a incarnée aux États-Unis.

Margaret Thatcher naît le 13 octobre 1922 à Grantham, en Angleterre. Son père – propriétaire de plusieurs épiceries, pasteur et, brièvement, maire – l’influence profondément.

La politique dans le sang

Impliquée en politique étudiante à l’Université d’Oxford, elle fait son entrée au Parlement de Londres en 1959. Elle est ministre de l’Éducation de 1970 à 1974, chef du Parti conservateur en 1975, puis devient la première femme première ministre de Grande-Bretagne le 4 mai 1979.

« Margaret Thatcher propose un retour à des valeurs simples : l’harmonie, la vérité, la foi, l’espoir, la famille, la loi et l’ordre. Ces valeurs-là seraient les valeurs éternelles de la Grande-Bretagne triomphante, c’est-à-dire la Grande-Bretagne victorienne. »

—  Jean-Pierre Le Glaunec, professeur d’histoire
Ronald Reagan et Margaret Thatcher échangeant des blagues lors d'une visite du président américain à Londres en 1984.

Ronald Reagan et Margaret Thatcher en 1984

Getty Images / Keystone

L’art de la résilience

Jean-Pierre Le Glaunec décrit son premier mandat comme cahoteux, si bien que peu lui prédisent une suite.

En 1982, toutefois, la guerre des Malouines se solde par une victoire britannique, permettant à Thatcher d’obtenir un second mandat.

Le défi irlandais

En 1984, les mineurs irlandais déclenchent une grève qui dure un an. Margaret Thatcher se montre intraitable et sort gagnante, sans qu’aucune concession n’ait été faite aux ouvriers.

Au cours de cette émission, Jean-Pierre Le Glaunec explique pourquoi la politicienne a quitté le pouvoir peu de temps après avoir remporté un troisième mandat, et révèle l’origine du surnom « la dame de fer ».