•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Aujourd'hui l'histoire, ICI Première.
Aujourd'hui l'histoire, ICI Première.
Jacques de Lesseps, l’aviateur qui a fait rêver le Québec

La vie de l'aviateur Jacques de Lesseps racontée par Myriam Wojcik

Jacques de Lesseps, l’aviateur qui a fait rêver le Québec

Publié le 4 mars 2021
Photo de 1909 montrant Jacques de Lesseps, de profil, assis aux commandes d'un avion au sol.
Jacques de Lesseps (1883-1927)PHOTO : Agence de presse Meurisse

De 1910 à 1927, il a été le premier à survoler Montréal, Toronto, puis la Gaspésie en avion, à une époque où les habitants de ces endroits n'en avaient encore jamais vu. Il a aussi été le premier à effectuer un vol de nuit, et le deuxième homme à traverser la Manche. Transportez-vous à l'époque où le monde vivait au rythme des exploits de pilotes d'avion téméraires et plus grands que nature avec Myriam Wojcik, historienne et vulgarisatrice.

Jacques de Lesseps naît à Paris en 1883. Il est le fils du vicomte Ferdinand de Lesseps, constructeur du canal de Suez et l’un des hommes les plus illustres de France.

Inspiré par l’exploit de Louis Blériot, premier homme à survoler la Manche, en 1909, il s’inscrit à l’école d’aviation de ce dernier. Trois mois plus tard, il effectue le premier vol de nuit de l’histoire de l’aviation, avant de reproduire la prouesse de Blériot.

Transcontinental

Le 2 juillet 1910, Jacques de Lesseps prend part à un spectacle aérien dans la région de Montréal. Myriam Wojcik décrit en détail le vol de 49 minutes et 3 secondes qui l’amène au-dessus de son centre-ville.

« On l’attend avec impatience. […] Les journaux en parlent, on raconte ses plongeons périlleux, la grâce avec laquelle il réussit à faire atterrir son avion, qu’on compare à légèreté d’un pigeon… Il est vraiment le clou du spectacle. »

—  Myriam Wojcik, historienne et vulgarisatrice
Photo aérienne en noir et blanc où l'on voit les montagnes de Carleton avec le territoire agricole en culture en contrebas.

La Gaspésie vue des airs par Jacques de Lesseps en 1927

Jacques de Lesseps

Du haut des airs

C’est à l’occasion de ce même voyage au Canada que Jacques de Lesseps survole Toronto, puis s’amourache de Grace Mackenzie, fille du magnat du chemin de fer William Mackenzie.

Sans emploi après la Première Guerre mondiale, il se lance dans la photographie aérienne. Honoré Mercier fils l’engage pour cartographier les territoires de coupe de la Gaspésie. Élégant et affable, il devient la coqueluche de Gaspé.

Myriam Wojcik raconte également comment une querelle entre les gouvernements de Québec et d’Ottawa emmène Jacques de Lesseps à sa perte le 18 octobre 1927.